La ville de Tanger bientôt reconnue au patrimoine de l’Unesco?

Tanger

Une pléiade d’experts marocains et étrangers se sont réunis, mardi à Tanger, pour débattre des enjeux du « projet d’inscription du patrimoine de la ville de Tanger au patrimoine de l’UNESCO ».

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture d’un atelier international de réflexion sur ce projet, le directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Nord (APDN), initiatrice de l’événement, Mounir El Bouyoussfi, a mis en avant la singularité de Tanger en termes de son parcours de développement économique et social de cité dynamique en plein essor, et de véritable laboratoire de développement aux niveaux régional et national, notant que la ville du Détroit renoue aujourd’hui avec un passé culturel glorieux à la faveur des projets d’envergure qui ont fait d’elle un modèle de régionalisation intégrée pour le reste du Royaume.
Avec des investissements colossaux, Tanger est devenue le 2ème pôle économique du pays et une destination touristique et culturelle florissante et s’est érigée en pionnière dans la mise en œuvre d’un programme de développement urbain qui a permis de changer le visage de la ville et de réduire les déficits prioritaires concernant les équipements de base, tout en intensifiant les efforts envers les quartiers défavorisés, a poursuivi le responsable, relevant que le nouveau programme Tanger métropole devrait remettre Tanger dans la course face aux villes de la rive Nord de la Méditerranée.

Dans ce contexte, M. El Bouyoussfi a affirmé que la ville de Tanger a aujourd’hui plus que jamais besoin de renouer avec ses racines et son histoire qui, tout au long de son existence, lui ont conféré son aura, d’être reconnue et inscrite au patrimoine mondial, estimant que cette tâche est réalisable avec la collaboration de tous les acteurs concernés par le projet.

Pour sa part, le directeur régional du ministère de la Culture de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Tekkal, a souligné que cette rencontre constitue une occasion pour débattre et échanger autour de la valeur universelle unique de la ville de Tanger en vue d’inscrire son patrimoine historique et civilisationnel sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, mettant en avant le patrimoine architectural, culturel et environnemental riche et diversifié dont regorge la ville du Détroit, qui se veut un espace de paix, de tolérance et de coexistence entre les religions et les civilisations.

Le responsable a assuré que la conservation et la protection du patrimoine architectural de Tanger passe par des initiatives novatrices visant la protection juridique et matérielle des sites archéologiques et historiques de la ville et l’établissement d’un référentiel de ses sites culturels, notant que ces projets structurants devraient permettre de renforcer le rayonnement culturel de Tanger, de mettre à niveau son patrimoine historique et de préserver la pluralité de son identité.

De son côté, Karim Hendili, spécialiste de programme Unité Etats arabes Centre du patrimoine mondial (UNESCO), a présenté le cadre général, les objectifs de l’atelier et les mécanismes et enjeux de la proposition d’inscription d’un bien sur la liste du patrimoine mondial, appelant à adopter une approche globale du territoire de Tanger qui prend en considération toutes les composantes du patrimoine matériel et immatériel de la ville, plaçant l’être humain au cœur de la réflexion.

Dans ce cadre, le responsable a assuré que la culture est indispensable à un environnement urbain de qualité et que les villes durables nécessitent des politiques intégrées qui tirent pleinement partie de la culture, réitérant l’engagement de l’UNESCO de fournir au Maroc le soutien technique nécessaire pour la concrétisation de ce projet.

Cette rencontre de trois jours, organisée en partenariat avec le ministère de la Culture, la wilaya de Tanger, la commune urbaine de Tanger, sous l’égide de l’UNESCO, sera une occasion pour débattre de plusieurs thèmes en relation notamment avec la manière de réussir la proposition d’inscription de Tanger sur la liste du patrimoine mondial, les défis et les enjeux liés à la conservation et à la gestion d’ensembles urbains côtiers, et la présentation de la ville de Tanger et de son patrimoine naturel, archéologique et architectural.

Au programme de cette manifestation figure la présentation d’exposés sur les villes inscrites sur la liste du patrimoine mondial, dont les médinas de Tétouan et de Tunis, les villes de Rabat, de Pierre de Zanzibar (Tanzanie), de Djeddah (Arabie Saoudite), de Khor Dubai (Emirats arabes unis) et de l’Alexandrie et du port Said (Egypte), outre l’organisation d’une visite technique à Tanger.

Les intervenants auront également à débattre du présent et de l’avenir de Tanger et du rôle de la société civile dans la sauvegarde du patrimoine historique de la ville.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here