L’Arabie saoudite appelle ses ressortissants à quitter le Liban

Le Liban

Cinq jours après la démission surprise du premier ministre du Liban, Saad Hariri, soutenu par le royaume saoudien, la tension ne cesse de monter entre Riyad et Beyrouth. Emmanuel Macron a annoncé, à la surprise générale, qu’il se rendait ce jeudi soir en Arabie saoudite où il s’entretiendra avec le prince héritier Mohamed ben Salmane.

La tension entre l’Arabie saoudite et le Liban est encore montée d’un cran. Riyad a appelé ce jeudi ses ressortissants à quitter «le plus vite possible» le Liban, elle a également appelé les Saoudiens à ne pas se rendre au Liban, sans évoquer de menace spécifique, quelques jours après l’annonce de la démission surprise depuis le royaume de son protégé, Saad Hariri, du poste de premier ministre libanais.

Une source au ministère des Affaires étrangères, citée par l’agence officielle SPA, a également appelé les Saoudiens à ne pas se rendre au Liban, en évoquant sans autre précision «la situation» dans ce pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here