by

Le Groupe Acrobatique de Tanger, Maroussia Diaz Verbèke est à l’Agora à Boulazac

Le Groupe Acrobatique de Tanger, Maroussia Diaz Verbèke est à l’Agora à Boulazac

Souples, aériens les acrobates marocains maîtrisent depuis des siècles un art qui s’adapte à notre époque avec le talent et la générosité de la troupe acrobatique de Tanger. Leur spectacle Fiq est programmé à l’Agora à Boulazac, les 17 et 18 septembre.

Le groupe

Le groupe acrobatique de Tanger a modernisé l’acrobatie traditionnelle marocaine et tracé de nouveaux horizons de création. Les acrobates marocains ont marqué l’histoire du cirque, remontons dans le temps en 1852, nous les découvrons en Allemagne, c’est Ernst Renz organisateur de spectacle qui présente une troupe pour la première fois en 1852, ce roi du cirque allemand est à la recherche de nouvelles attractions, il accorde une place de choix à l’art de l’acrobatie. En 1862 on cite le numéro d’une troupe de douze hommes,”Touareg, les merveilles du désert”, cinq ans plus tard une autre troupe avec cette fois quatorze hommes, tous ces groupes sont d’origine marocaine.

C’est un beau passé qu’il est difficile d’ignorer, Sanaé El Kamouni le sait, elle qui toute petite adorait regarder les enfants de Tanger voltiger. Au Maroc l’acrobatie est singulière et extraordinaire.

C’est en 2003, que Sanae El Kamouni  rencontre Aurélien Bory en pleine création de son spectacle Plan B au théâtre Garonne à Toulouse, elle perçoit les premiers liens qui pourraient exister entre l’acrobatie marocaine et le cirque contemporain. Après une maîtrise de droit à l’Université Abdelmalek Essâadi à Tanger et un DESS en action artistique, politique culturelle et muséologie à l’IUP Denis Diderot à Dijon (Université de Bourgogne), elle retourne au Maroc et occupe le poste de responsable d’action culturelle à l’Institut français de Tanger pendant cinq ans. En 2007, elle fonde l’association Scènes du Maroc. Le Groupe acrobatique de Tanger modernise l’acrobatie traditionnelle marocaine et trace de nouveaux chemins de création. Confiée 
à la circographe Maroussia Diaz Verbèke, la nouvelle création FIQ est en osmose avec l’univers du rap et du cirque bien-sûr !

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed