by

La CCIS de Tanger-Tétouan-Al Hoceima tient sa première assemblée générale au titre de 2021

La CCIS de Tanger-Tétouan-Al Hoceima tient sa première assemblée générale au titre de 2021

La Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima a tenu, jeudi à Tanger, la première session de son assemblée générale au titre de l’année 2021.

La CCIS de Tanger Cette session a été consacrée à l’approbation d’un ensemble de conventions de partenariat avec Technopark, Attijariwafa Bank et Bank of Africa, ainsi que deux protocoles de coopération avec les Chambre de commerce de Syrte (Libye) et de Prem (Allemagne).

La session a également été l’occasion de présenter le rapport annuel de la CCIS de la région, d’approuver le procès-verbal de la dernière session, le compte administratif au titre de 2020 et l’amendement du budget de 2021, en plus de l’approbation de nombre de conventions de partenariat avec des organismes privés pour améliorer les services offerts aux adhérents et aux fonctionnaires de la Chambre, notamment dans les secteurs de la santé, du transport et du tourisme.

S’exprimant à cette occasion, le président de la CCIS de la région, Omar Moro, a salué les acquis et le bilan encourageant de l’année 2020, malgré les répercussions de la pandémie du coronavirus, considérant que les mesures prises, sur instructions de SM le Roi Mohammed VI, ont constitué une feuille de route qui mise sur la réalisation du développement économique et la révolution sociale, à travers la relance de l’investissement et la généralisation de la couverture sociale.

La CCIS de tanger« L’année 2020 a été l’année de la poursuite des réformes », a-t-il lancé, expliquant que les chambres de commerce, d’industrie et de services ont été placées au centre des programmes de développement et sont devenues un moteur économique.

Il s’est également arrêté sur les missions que les CCIS ont menées pendant la phase du confinement et l’état d’urgence sanitaire.

La CCIS de la région a réalisé plus de 90% du programme de développement mis en place avec le ministère de tutelle, a-t-il fait savoir, mettant en avant les efforts déployés pour la réhabilitation de la très petite entreprise, la création de guichets de proximité et du centre de médiation et d’arbitrage, le contrôle des autorisations, la simplification des procédures et sa contribution à la structuration des marchés de proximité, outre l’amélioration des structures des zones industrielles.

Pour leur part, les interventions de certains membres de la Chambre ont porté sur les mesures prises pour parvenir à la relance économique de la province de Tétouan et la préfecture de M’diq-Fnideq, l’intégration des personnes travaillant dans la contrebande vivrière, le renforcement des chaînes d’importation formelles, et souligné la nécessité de structurer les unités et ateliers industriels informels dans les différentes villes de la région, notamment à Tanger, et les transférer dans des zones industrielles créées à cet effet.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed