by

2020, l’année miracle pour Tanger ?

L’année 2020 démarre de bon pied, la preuve ce sont les activités qui ont eu lieu à la veille de cette année.

Notamment les activités des autorités de Tanger, le fait que le Wali Mohamed Mhidia se penche sur les dossiers de l’INDH à Tanger, et voyage jusqu’à Al Hoceima pour superviser l’avancement des travaux du projet “Al Hoceima Manarat Al Moutawassit”, est une preuve concrète du sérieux avec lequel ces projets de développement économique et social seront dorénavant réalisés.
Pour différents motifs, certains de ces grands chantiers avaient enregistré des retards qu’il n’est plus question désormais de consentir. La présence personnelle de Mhidia tantôt à Tanger qu’à Al Hoceima laisse passer un message serein et définitif : les habitants de la métropole et les villes constituant sa région doivent ressentir les effets de croissance dès cette année. C’est la priorité de l’année 2020 pour tout le monde.
Mais cette année aussi doit être celle de la relance effective de bien d’autres chantiers vitaux pour le développement de Tanger. C’est le cas spécialement du secteur touristique, dont l’efficacité est dépendante de divers autres domaines actuellement abandonnés.
Il s’agit d’abord de l’état désastreux du patrimoine historique de la ville dont les monuments qui le constituent tombent en ruines. Qu’on est-il du projet de réaménagement du théâtre Cervantes et des arènes de Tanger? Les autorités communales qui se chargent de ces deux dossiers donnent l’impression de ne pas savoir les gérer. En effet, cela fait une année que des informations avaient circulé en relation avec le financement de ces projets et le lancement de la phase d’étude, mais depuis ce temps, il n’y a eu aucun communiqué informant l’opinion publique de l’état d’avancement de ces chantiers.
Un autre monument souffre aussi de l’abandon total malgré son importance au niveau mondial; le mausolée d’Ibn Battouta et son supposé “musée” qui devait être aménagé dans une partie de l’ancienne prison de la ville, sise à la Casbah de Tanger. Plusieurs sources affirment que toutes les études relatives à la création de ce musée ont été faites il y a plus de deux ans, mais finalement elles ont été archivées et abandonnées pour des raisons que personne n’explique et pourtant installer le musée d’Ibn Battouta en plein cœur de la Casbah de Tanger redonnera une autre dimension à cette place et à tout le secteur touristique de la ville. Pour quelles raisons ce projet a-t-il été délaissé ?
Pour l’instant, personne n’arrive à trouver la bonne réponse… On espère tout juste que cette année 2020 soit le départ effectif de la réalisation de cet excellent projet, ainsi que du réaménagement des arènes et du théâtre Cervantes.
Et pour cela, croisons les doigts pour que les autorités communales aient la même volonté et le même sérieux qui caractérisent les autorités de la Wilaya. Amen…!
2020

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed