Abdellaoui, reveille-toi avant qu’il ne soit trop tard

Abdellaoui

Au moins cinq grands hôtels de Tanger préparent leurs dossiers pour porter plainte contre la mairie que dirige Mohamed Bachir Abdellaoui, pour non paiement de ses dettes qui dépassent pour chacun des établissements la somme de 100.000 dhs.

Il s’agit de dettes qui représentent des services assurés par ces grands hôtels de Tanger à l’occasion de l’organisation de différents événements par la mairie, ou pour loger confortablement ses hôtes et invités.
Le problème est que la mairie, déjà très endettée, n’arrive plus à payer ses factures quelque soit leur montant, comment alors peut-on aspirer à un développement du secteur touristique dans des conditions si difficiles.
En relation toujours avec le développement de cet important secteur, l’ensemble des professionnels se plaignent de l’état désagréable dans lequel se trouve le principal circuit touristique de la ville. La Médina souffre en effet d’une insalubrité qui dépasse toutes les limites. La saleté est partout et là aussi, le rôle de la mairie est flagrant puisqu’il lui revient de contrôler le travail des sociétés responsables de ce secteur.
Durant cette année, le port de Tanger-Ville reprendra ses activités en accueillant 45 bateaux de croisière, après une longue absence, ce type de touristes super exigeant fera enfin son retour à Tanger. Une très bonne nouvelle pour la ville et toute sa région, mais qu’a-t-on préparé pour bien accueillir ces touristes et surtout ne pas les perdre une nouvelle fois?
Ici le rôle de la mairie est très important, crucial même car, il ne faut plus tout demander à la Wilaya, la mairie a ses propres responsabilités à bien assumer, et dans tous les domaines.
Outre le tourisme et la propreté, les populations locales réclament depuis quelques mois déjà une intervention de cette institution pour revoir ce grave problème du stationnement dans le centre-ville.
La société qui a remporté le marché des nouveaux parkings et des zones de stationnement contre paiement a dépassé la ligne rouge en imposant ses sabots à tout le monde, une décision qui va contre la doctrine même de la nouvelle constitution. Là aussi le rôle de la mairie est très négatif! Celui de l’association de défense des droits des consommateurs l’est aussi et bien sûr celui du Conseil Régional de tourisme Tanger-Tétouan-Al Hoceima qui lui aussi dort dans une immobilité totale.
Avec l’accumulation de tous ces maux, on se demande quand est ce que Mohamed Bachir Abdellaoui compte réagir, se réveiller avant qu’il ne soit trop tard.
Partager/l'article/la page

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.