Artisanat : Convention de jumelage entre le Maroc et la Tunisie

jumelage

La Maison de l’artisan et l’Office national tunisien de l’artisanat ont signé, mercredi, une convention de jumelage visant à promouvoir le secteur de l’artisanat aux plans national et international.

Cette convention de jumelage, signée par les directeurs généraux de la maison de l’artisanat et l’office tunisien de l’artisanat, respectivement Abdallah Adnani et Faouzi Benhalima, intervient au terme des travaux de la Commission mixte maroco-tunisienne en charge de l’artisanat, tenue les 25 et 26 septembre à Tunis.

En vertu de cette convention, les deux parties s’engagent à renforcer leur coopération à travers particulièrement l’échange d’études et d’expertises dans le domaine de l’e-marketing, dédié à la promotion des produits artisanaux et au développement des techniques utilisées en la matière.

S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord de coopération dans le domaine de l’artisanat, signé entre Rabat et Tunis en septembre 1999 à Rabat, la convention porte aussi sur l’échange de visites entre les responsables des deux pays et l’encouragement de leur participation aux réunions et manifestations liées à l’artisanat organisées dans les deux pays.

Aux termes de cette convention, les deux parties ont exprimé la détermination à encourager les investissements dans ce domaine à travers l’organisation des rencontres entre les professionnels marocains et tunisiens en marge de l’exposition « De nos mains » au Maroc et du salon tunisien de l’innovation en matière d’artisanat, ainsi que l’échange d’expériences pour l’émergence d’établissements d’artisanat modèles.

La Convention, qui englobe également la coopération dans le domaine de l’organisation des expositions, vise à prospecter les voies permettant la facilitation de la commercialisation des produits artisanaux à travers l’organisation de journées d’artisanat dans les deux pays et l’échange d’expériences et d’expertises en matière de formation, d’encadrement, de développement des compétences et de gestion administrative, ainsi que des documents et d’informations sur les textes législatifs et réglementaires.

S’exprimant à cette occasion, le Directeur général de la maison de l’artisan a indiqué que cet accord permettra aux deux institutions, chargées de la promotion des produits de l’artisanat dans les deux pays, de mettre en place un programme intégré pour l’amélioration des conditions des artisans et la promotion de leurs produits.

Il a ajouté que cette convention vise à faire en sorte que les produits artisanaux marocains et tunisiens répondent aux goûts des clients tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du monde arabe.

Pour sa part, la ministre tunisienne du tourisme et de l’artisanat, Salma Elloumi, a souligné que cette convention, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des décisions de la commission mixte maroco-tunisienne tenue en juin 2017, revêt une grande importance en raison de l’existence d’une complémentarité entre le Maroc et la Tunisie dans le domaine de l’artisanat et de leur rôle dans le développement des relations bilatérales.

Tout en mettant l’accent sur l’importance de l’artisanat dans les économies des deux pays, elle a fait savoir que la convention de jumelage entre la maison de l’artisan et l’office tunisien est de nature à soutenir les plans dédiés à la promotion de l’artisanat dans les deux pays.

Pour sa part, le directeur général de l’office tunisien de l’artisanat a affirmé qu’à la faveur de la consolidation des efforts des artisans marocains et tunisiens, les deux pays peuvent désormais surmonter les difficultés liées à la promotion et l’accès aux marchés extérieurs.

Dans ce sens, il a insisté sur l’impératif de renforcer la coopération maroco-tunisienne en matière de garantie de la qualité des produits artisanaux, en relevant qu’il existe de nombreuses opportunités qu’offre ce secteur notamment celle se rapportant à la réalisation d’une complémentarité en la matière.

Pour l’ambassadeur du Maroc en Tunisie, Latifa Akharbach, cette convention se distingue par son caractère de développement vu le rôle important de l’artisanat dans l’économie sociale, aussi bien au Maroc qu’en Tunisie, soulignant que l’artisanat constitue non seulement un levier de développement pour le tourisme mais aussi un secteur de lutte contre le chômage, la précarité sociale et la pauvreté.

Elle a noté que la signature de cette convention devra permettre aux deux pays de développer un grand nombre de créneaux liés essentiellement à la formation de l’artisan, la promotion des produits et la garantie d’une forte présence dans les grandes expositions.

Partager/l'article/la page

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.