by

Cérémonie inaugurale de la synagogue Assayag et de l’Espace Muséal « BEIT YEHOUDA » à Tanger

Cérémonie inaugurale de la synagogue Assayag et de l’Espace Muséal « BEIT YEHOUDA » à Tanger

Dans le cadre du Programme de Réhabilitation et de Valorisation de la Medina de Tanger initiée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, l’Agence pour la Promotion et le Développement du Nord; en tant que maître d’ouvrage, en partenariat avec la Wilaya de la Région de Tanger Tétouan Al Hoceima; Maître d’ouvrage délégué et le ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication ont procédé à la reconstruction du bâtiment de la synagogue Assayag, abandonnée depuis plus de 60 ans et qui menaçait de s’effondrer à tout moment. La réalisation de ce projet a été confié au Comité de la Communauté Israélite de Tanger, dont les travaux de réhabilitation ont réédifié la Synagogue à l’identique dans le respect total de ses composants datant de plus d’un siècle et ont nécessité un budget global de 2.000.000 de dirhams, financé par le ministère de la Culture.

 

La cérémonie inaugurale de la synagogue Assayag ainsi que l’espace muséal Beit Yehuda, a été tenue ce vendredi 19 août 2022, en présence du Wali de la Région Tanger Tétouan Al Hoceima, Monsieur Mohamed Mhidia, du Président du conseil régional, Monsieur Omar Moro, du Gouverneur de la province de Fahs-Anjra, Monsieur Abdelkhalek Marzouki, du Directeur Général de l’Agence pour la Promotion et le Développement du Nord, Monsieur Mounir El Bouyoussfi, du Président de la Communauté Israélite au Maroc, Monsieur Serge Berdugo, du Rabbin de Tanger Jacob Tordjman, de la chargée du Patrimoine Culturel juif à Tanger, Mme Sonia Azagury, du Vice-Président de la CIT Monsieur Aaron Abikzer.Pour commencer cette cérémonie, le Rabbin de Tanger, a adressé en hébreu puis en arabe, un discours élevant des prières implorant le Tout-Puissant d’accorder santé, longue vie et gloire à Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Espace Muséal « Beit Yehouda »

La synagogue Assayag, ce lieu de culte centenaire étant appelé conformément aux Directives Royales à abriter le futur Musée Juif pour son architecture ancienne, ses arabesques islamiques et ses ornements juifs, elle est aussi connue pour les manuscrits anciens qu’elle abritait. C’est là que sont conservés les rouleaux de la Torah et sont exposés des tableaux qui représentent une tranche de la vie juive à Tanger. Chaque tableau est une myriade de détails, depuis les vitraux, les sols inclinés du sanctuaire et les lustres éclairés par de vraies bougies jusqu’aux mannequins, vêtus de tenues traditionnels.

Le Comité de la Communauté Israélite de Tanger a mis en place une Cellule de travail animée par Madame Sonia Cohen Azagury et Monsieur Aaron Abikzer pour le suivi de la création de l’Espace Muséal Beit Yehouda au nom du fondateur de la Synagogue Yehouda Assayag en 1880. La conception et le design de cet espace ont été confiés à Mme Isabelle Timsit qui a conçu un projet cohérent et harmonieux qui comprend :

  • La synagogue Assayag proprement dite a été réédifiée à l’identique dans le respect total du passé avec son Heikhal (Tabernacle), ses Sefarim (Rouleaux de la Loi), sa Teba (Autel), ses Mapot (tentures), ses bancs, ses lampes votives. Elle sera agrémentée de plusieurs vitrines pour la présentation des beaux objets, artefactsjudaica, photos et documents provenant des collections sauvegardées par le Comité de la Communauté de Tanger.
  • l’Espace muséal « Beit Yehouda » est dédié à la recherche, à l’étude, à la préservation et à la promotion du patrimoine culturel spécifique du Judaïsme des Mégorachim (juifs expulsés d’Espagne en 1492) établis dans la Zone Nord du Royaume avec leurs traditions, leurs coutumes, leurs savoirs, leur jurisprudence, et leur langage (Haketia, un mélange d’hébreu, de vieux castillan et d’arabe).

Au rez-de-chaussée :

  • Une salle d’exposition permanente consacrée à l’histoire des riches heures des communautés de Tanger, de Tétouan, du Nord du Maroc et une boutique de souvenirs. Parties intégrantes du bâtiment, ces magasins donnés en location depuis des siècles ont pu être récupérés par le Comité de la Communauté pour augmenter la surface d’exposition.

Au 1er étage :

  • Une petite salle présente une mise en scène de la vie d’une famille juive de Tanger au 19ème siècle avec ses riches habits (Kessoua Kbira- Jabador )
  • Les coursives autour du patio de la synagogue offriront un circuit d’exposition des événements marquants de l’histoire de ces communautés et des cimaises seront consacrées à la femme.
  • Une grande salle d’exposition sera dédiée à la vie au quotidien de ses communautés ; à leurs traditions et coutumes, aux cycles de vie, à la vie religieuse, aux institutions, à l’évolution démographique, à sa diaspora. Elle sera dotée d’un écran qui diffusera des vidéos, des documents, des photos, en continu ou à la demande des visiteurs.
  • Sur la terrasse, il est prévu une Soucca (fête des cabanes) et une cafétéria /salon de thé.

Ce projet sera parachevé par la création d’un Centre d’Études et de Recherches Dona et Haim Benchimol dédié au Judaïsme Séfarade du Nord du Maroc. Il sera lancé en Septembre 2022 avec la participation d’experts et spécialistes marocains collaborant avec de prestigieuses universités et institutions au Maroc, en France, en Espagne, en Belgique, au Canada, en Israël et aux États unis.

Dans son allocution, lors de cette cérémonie inaugurale, Monsieur Serge Berdugo, a souligné que le musée Beit Yehouda s’inscrira parfaitement dans le cadre de la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI; Que Dieu le Préserve qui a appelé :

« À la restauration de tous les temples juifs dans les différentes villes du Royaume, de sorte qu’ils ne soient plus seulement des lieux de culte, mais également un espace de dialogue culturel et de renouveau des valeurs fondatrices de la civilisation Marocaine. »

La création de Beit Yehouda est un vibrant hommage rendu à la civilisation ancestrale du Royaume Chérifien. Elle est de nature à renforcer les liens indéfectibles de la Diaspora Juive Marocaine avec la terre de ses ancêtres, elle préserve les signes du passé et élargit l’attrait touristique de la Perle du Détroit », conclut Monsieur Berdugo.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.