by

Sayf f’Chamal – Comment absorber positivement les touristes nationaux?

L’été 2019 ne passera pas inaperçu pour les autorités locales des villes côtières de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, ni d’ailleurs pour les principaux responsables du secteur touristique.

Cet été et plus que jamais, il y a eu une vraie invasion des touristes nationaux qui ont une fois de plus préféré les plages du Nord. Ainsi Tanger (avec ses deux larges côtes) mais surtout Martil, Cabo Negro, Mdiq, Fnideq et Oued Laou ont été envahies par les Marocains voulant bien profiter de leurs vacances.

Oui, la région de Tanger mais aussi de Tétouan et ses plages ont connu une très forte pression due à une forte demande, qui a dépassé cet été toutes les limites.

Première conséquence négative : les prix ont flambé… partout! Ainsi, par exemple, le prix du loyer quotidien a bien dépassé 1.000 dhs. Dans les cafés et les restaurants, les prix ont aussi été multiplié par deux, voire trois, dans l’absence totale du contrôle des départements communaux responsables.

Les routes, de leurs côtés, ont connu non pas des embouteillages mais carrément une surpopulation, notamment sur l’autoroute reliant Tétouan à Fnideq, en particulier lors du retour des plages le soir, où les files d’attente se sont allongées sur des kilomètres. Sur la route de Oued Laou, les gens ont même été contraints de passer la nuit sur la route.

Devant cette situation qui alerte bien d’un chaos à prévenir, les autorités locales sont aujourd’hui appelées à revoir leurs politiques relatives à tous les points concernant l’accueil, l’organisation urbaine des villes et balnéaires, l’accès facile aux prestations de tous genres.

Le touriste marocain a droit à une nouvelle stratégie nationale pour bien vivre ses vacances.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed