by

Conseil de la Région TTA : adoption du SRAT et d’un contrat-programme avec l’Etat

Le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima a approuvé, mercredi, le Schéma régional d’aménagement du territoire (SRAT) 2021-2046 et son contrat-programme avec l’Etat pour la mise en œuvre des projets prioritaires du programme de développement régional au titre de la période 2020-2022.

Le Conseil de la région a adopté, à l’unanimité de ses membres présents lors d’une session extraordinaire présidée par la présidente de la région, Fatima El Hassani, en présence du Wali de la région, Mohamed Mhidia, ces deux documents référentiels, qui permettront la mise en place d’une vision prospective des interventions du Conseil durant les prochaines années.

S’exprimant à cette occasion, Mme El Hassani a estimé que le SRAT est un document fondamental, visant à déterminer une vision stratégique claire pour l’action du Conseil durant les 25 prochaines années, notant que ce schéma est le couronnement de consultations menées par l’ensemble des acteurs territoriaux de la région (Conseils d’élus, autorités, services extérieurs, société civile …).

Selon un exposé présenté à cette occasion, le SRAT, élaboré sur une période de deux ans environ, permettra de mettre en place une feuille de route pour le Conseil de la région, et de contribuer à la consécration de la régionalisation avancée et au renforcement de la position de la région au sein du tissu économique national, et ce en capitalisant sur les réalisations enregistrées au cours des années précédentes.

Le SRAT, qui reflète les aspirations et les attentes des acteurs régionaux, représente un ensemble de projets proposés, considérés comme faisables, et dresse un inventaire des projets structurants et des mesures visant à combler le déficit actuel. Il comporte 376 projets proposés avec un investissement global d’environ 291,6 milliards de dirhams (MMDH).

Quant au contrat-programme entre l’Etat et le Conseil de la région au titre de la période 2020-2022, qui sera financé et mis en oeuvre par 10 secteurs ministériels, 5 établissements publics, le Conseil régional et la Wilaya, il porte sur la réalisation de 21 projets d’une enveloppe budgétaire de 4,399 MMDH.

Les projets programmés sont répartis sur trois axes, à savoir « la compétitivité et l’attractivité du territoire » (6 projets avec une enveloppe budgétaire de 1,654 MMDH), “le développement durable” (8 projets, 787,21 millions de dirhams) et “la cohésion sociale et territoriale (7 projets, environ 1,958 MMDH).

Mme El Hassani a, dans ce sens, affirmé que ce contrat-programme, qui va apporter davantage de transparence et de clarté aux projets programmés au niveau de la région, a été élaboré dans le respect du principe de l’équité territoriale, faisant savoir qu’il s’agit d’un programme rigoureux qui dresse l’inventaire des potentialités disponibles, et détermine le mode de gouvernance territoriale et les projets prioritaires faisables.

Les intervenants des différents groupes politiques au sein du Conseil de la région ont salué le contrat-programme, fruit d’un large consensus entre les différentes parties, étant donné que les projets qui y sont programmés contribueront à soutenir les pôles d’activités économiques réparties sur la région, renforcer les infrastructures sanitaires et scolaires, et à consolider le modèle de développement territorial, basé sur la solidarité et la complémentarité entre les préfectures et les provinces de la région.

Cette réunion a également été l’occasion pour le Conseil d’approuver le contrat de soutien accordé par l’Union européenne à la région, et ce pour le financement du projet “Services pour l’énergie et le climat: outil de transformation énergétique et climatique au service du développement urbain intégré”.

Le Conseil régional a, par ailleurs, adopté 8 conventions relatives au programme intégré pour le développement des deux préfectures et six provinces de la région, et une convention de partenariat pour l’aménagement de la vallée d’Oued Martil, ainsi que l’amendement de deux conventions de partenariat pour le financement des études relatives à la création de deux facultés polydisciplinaires à Ouezzane et à Chefchaouen.

Avec MAP

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed