by

Crise sanitaire et impact sur l’économie touristique – Les mesures proposées par la Confédération Nationale de Tourisme

Crise sanitaire et impact sur l’économie touristique.
Les mesures proposées par la Confédération Nationale de Tourisme.

Le Maroc fait face, à l’instar du reste du monde, a un défi sans précédent dans la gestion de l’actuelle crise sanitaire du Covid19. Les décisions fortes et les mesures anticipatives qui ont été prises par les autorités publics sont courageuses et salutaires pour la sécurité sanitaire de nos concitoyens, et à ce titre, l’ensemble des entreprises du secteur touristique au Maroc (hôtels, restaurants, agences de voyages, transporteurs, loueurs de voitures…) ce sont pliés sans réserve à ces règles.

Les effets de cette crise mondiale sur l’économie ne sont plus à démontrer. De nombreux secteurs seront directement et sévèrement impactés, dont en premier lieu l’Industrie touristique, qui connait depuis plusieurs semaines un arrêt net et total.

Ainsi, les employés du secteur se retrouvent exposés au risque du chômage technique, voire de rupture de contrat, et c’est là le véritable enjeu, et l’autre grand défi que les opérateurs devront affronter avec responsabilité et retenue.

Là aussi, les mesures annoncées par le Gouvernement marocain sont importantes, et l’ensemble de la communauté économique mesure avec justesse l’effort consenti par l’Etat pour se tenir au chevet des populations les plus vulnérables.

D’aucun ne peut prévoir la fin de la crise, et quand bien même celle-ci viendrait à s’atténuer au début de l’été, il faudra bien attendre début 2021 pour voir les premiers signaux de reprise sur le secteur du tourisme.

D’ici là, le maintien des emplois constituera donc la principale préoccupation des opérateurs touristiques, quelle que soit leur branche de métier ou la taille de leur entreprise, et ce afin d’éviter que la crise sanitaire ne s’aggrave par une crise sociale.

Si les grandes entreprises peuvent compter sur leur solidité financière pour limiter l’impact de l’arrêt total d’activité sur l’emploi de leurs collaborateurs, les autres entreprises du secteur, pour la plupart des TPME, n’ont pas une trésorerie suffisante pour faire face aux charges salariales et charges courantes pendant plusieurs mois.

C’est ainsi, que la Confédération nationale du tourisme propose des mesures complémentaires de soutien aux entreprises les plus menacées, dans le but de préserver l’emploi dans l’immédiat ainsi que l’outil de travail qui devra également se préparer à la reprise.

Il s’agit de :
Extension de l’indemnité pour perte d’emploi aux salariés intérimaires et ceux appartenant aux sociétés de sous-traitance, qui comptent des effectifs dédiés au secteur du tourisme.

Extension de l’indemnité aux travailleurs de l’informel qui vivent directement de l’activité touristique.

Suspension jusqu’au 30 Juin des paiements des redevances d’eau, d’électricité et de téléphone pour les travailleurs du secteur aux plus faibles revenus ;

Suspension des prélèvements des échéances de crédits bancaires pour tous les salariés du secteur ;
Activation et facilitation du dispositif de réduction du temps de travail jusqu’à 50%,

Paiement par les entreprises des salaires à hauteur de 50% du net, avec la garantie d’un salaire minimun de 2.000 dhs payable par les entreprises ; et exonération de charges sociales et fiscales avec maintien des prestations sociales en faveur des salariés maintenus ;

Report de paiement des cotisations d’Assurances Maladies et Retraite, avec le maintien de l’affiliation et des prestations de services au profit des salariés maintenus ;

Report des déclarations et des paiements pour l’ensemble des obligations fiscales (IS,IR, TVA, TFP…), en faveur de toutes les entreprises touristiques, jusqu’au 30 septembre 2020.

Le tourisme a toujours été un partenaire crédible qui contribue fortement au redressement des sociétés et des collectivités. C’est une industrie qui permet à des centaines de milliers de personnes et à leurs familles de se garantir un moyen de subsistance, que ce soit dans les centres urbains ou les zones les plus reculées.

Aussi, la Confédération Nationale du Tourisme et l’ensemble des entreprises qui y sont affiliées, réitèrent leur engagement à tout mettre en œuvre pour préserver le maximum d’emplois durant les prochains mois, et œuvreront davantage pour s’inscrire dans l’effort national pour faire face à la situation sans précédent à laquelle notre pays est confronté.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed