Coran et Couscous au Grand Mogador de Tanger… En mémoire de Miloud Chaabi

Miloud

Dimanche 16 avril était une journée très spéciale au Grand Mogador de Tanger. La direction et l’ensemble du personnel de l’hôtel se sont rappelés de leur patron défunt, Miloud Chaabi. Le « self made man » de l’économie marocaine est mort le 16 avril à l’âge de 86 ans.

Pour rendre hommage que feu Miloud Chaabi mérite, un an après sa disparition, la famille du Grand Mogador a célébré une journée très spéciale avec des récitation du Coran toute la journée et du couscous offert au personnel en déjeune. Cette journée a une grande signification mettant en valeur le respect que mérite ce grand personnage qui a marqué l’histoire de l’économie marocaine.

En effet, Miloud Chaâbi a construit un empire industriel à partir de rien et dans le pur respect des traditions familiales. Classé par le magazine Forbes parmi les plus grosses fortunes du Maroc en 2015 avec 1,5 milliard de dollars, il incarne un modèle à part dans le capitalisme marocain.

Né dans les années 30 près de la ville d’Essaouira dans une famille qui avait du mal à nourrir ses enfants, le petit Miloud aurait pu ne jamais sortir de son village natal s’il n’avait pas décidé un jour de prendre la fuite « parce qu’une brebis du troupeau dont il avait la garde a été mangé par un loup », comme il disait. Plutôt que d’affronter la colère de son père, le jeune berger analphabète vagabonde de douar en douar, travaillant dans les champs et les souks pour survivre, avant de s’installer à Kénitra, la ville qui lui portera chance et fera éclore sa fortune.

C’est dans cette ville, connue à l’époque pour être une des bases militaires américaines édifiées après le débarquement de 1945, que le jeune Miloud fait carrière dans la construction. Habile en négociation, économe et surtout travailleur, son business va rapidement prendre un envol spectaculaire.

Son groupe Ynna Holding (Ynna voulant dire ma mère), qui brasse annuellement plus de 10 milliards de dirhams de chiffre d’affaires, possède une quinzaine de filiales présentes dans les BTP, la grande distribution, l’hôtellerie, la pétrochimie…

L’hôtel Grand Mogador Tanger, propriété du groupe Ynna Holding, a reçu, le 17 octobre 2015, la certification HOTELcert International du Groupe Afnor.
Cette distinction, que le Grand Mogador Tanger reçoit deux années seulement après son ouverture, est discernée pour la première fois à un hôtel en Afrique dans la catégorie Prestige. 645 critères ont été passés au crible pour avoir cette certification. «Grand Mogador Tanger, a pu s’adapter aux normes en seulement 8 mois», explique Omar Chaâbi, vice-président de Ynna Holding.

Partager/l'article/la page

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.