Iftar à la Maison Blanche signé Trump

Iftar

Refusant d’accueillir à la Maison Blanche un iftar en 2017, rompant une tradition ancrée dans la présidence américaine, Donald Trump a marqué mercredi soir un Iftar-dîner en accueillant des musulmans à la Maison Blanche

L’initiative  » Iftar à la Maison Blanche  » n’a pas été du goût des groupes de défense des droits civils des musulmans, qui ont riposté le même soir, dans les jardins face à la Maison-Blanche, en organisant une manifestation “NOT Trump’s Iftar” avec une rupture du jeune collective devant l’édifice.

Les iftar marquent le rassemblement des familles et des amis pour célébrer un message de paix, de clarté et d’amour », a souligné M. Trump. Les iftars, marquant la rupture du jeûne lors du mois sacré du Ramadan, constituent une célébration d’un message de paix, de clarté et d’amour a-t-il ajouté.

« En nous réunissant ce soir, nous honorons une tradition sacrée de l’une des grandes religions du monde », a déclaré dans une allocution en présence de plusieurs membres de son administration, notamment le Vice-président Mike Pence.

« A chacun de vous et aux musulmans du monde entier: Ramadan Moubarak », a-t-il dit à l’adresse de l’assistance, en notant que « pour les fidèles musulmans, l’iftar marque la fin de la période quotidienne de jeûne et de réflexion spirituelle qui a lieu tout au long du mois sacré du Ramadan ».

« C’est un moment d’invoquer nos idéaux les plus élevés et de rendre grâce pour les nombreuses bénédictions dont nous jouissons », a ajouté le président américain.

« Ce n’est qu’en travaillant ensemble que nous pourrons parvenir à un avenir de sécurité et de prospérité pour tous », a-t-il encore souligné.

En organisant ce premier iftar d’Etat, le président Trump rétablit une tradition qu’il avait manquée l’année dernière. Ce genre de réceptions trouve ses origines jusqu’à la période des pères fondateurs de la nation américaine.

C’est le président Bill Clinton qui avait rétabli cette tradition en 1996. Depuis, tous ses successeurs ont veillé à l’organiser chaque année. L’ancien président George W. Bush avait même offert un iftar peu après les attentats du 11 septembre 2001.

La première « rupture du jeûne » de l’Histoire de la Maison Blanche a été organisée en l’honneur d’un Tunisien et ce en décembre 1805.

Le président américain de l’époque, Thomas Jefferson avait, début décembre, invité une poignée de politiciens pour un dîner à la Maison-Blanche. Chose qui était rare, ce dernier ayant l’habitude d’organiser des diners d’affaires avec certains députés qui commençaient généralement à 15h30, rapporte le Washington Post.

Mais le dîner prévu pour le 09 décembre 1805 était différent. En effet, « le dîner sera à table précisément au coucher du soleil » stipulait l’invitation.

Pourquoi donc Thomas Jefferson a-t-il changé ses habitudes?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.