JMT2018 : Pour un tourisme à la pointe du numérique

numérique

Visiblement le numérique a un pouvoir d’attraction irrésistible. Plus aucun secteur d’activité ne semble y échapper.

Après l’aéronautique, l’automobile et bien d’autres branches de l’économie, le tourisme est apparemment en passe d’opérer sa mue en mettant plein cap sur le digital.

« Le tourisme et la transformation numérique » est justement la thématique choisie cette année par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) pour célébrer la journée mondiale du tourisme (JMT). A travers ce choix, cette institution onusienne en charge de la promotion du tourisme entend sensibiliser l’opinion publique et les professionnels du secteur à la contribution potentielle des technologies numériques au développement du tourisme durable.

Car, pour elle, il est essentiel de comprendre les impacts économiques, sociétaux et environnementaux croissants de la technologie et de l’innovation dans le tourisme si l’on souhaite que ce secteur soutienne une croissance continue et inclusive conformément aux objectifs de développement durable des Nations Unies.

« Un tourisme qui s’appuie sur l’innovation et sur les progrès numériques aura plus de possibilités d’améliorer l’inclusivité, l’autonomisation des populations locales et l’utilisation rationnelle des ressources », note le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili dans un message publié à cette occasion.

Le patron de l’ONU Antonio Gutierres voit encore plus grand et plus loin en appelant en cette Journée, célébrée le 27 septembre de chaque année à travers le monde, les États à “soutenir des technologies numériques qui soient capables de transformer nos façons de voyager, de réduire le fardeau écologique du tourisme et de faire bénéficier de ses bienfaits l’ensemble de l’humanité”.

De ce fait, la JMT 2018 dont les célébrations officielles se tiendront à Budapest en Hongrie, mettra l’accent sur l’importance des technologies numériques dans le tourisme et sur les incitations à l’innovation au sein de ce secteur parmi les plus sensibles à l’évolution technologique et aux transformations des usages.

Il sera également question de réfléchir aux moyens de libérer le potentiel du tourisme par l’innovation et de favoriser les écosystèmes de l’entrepreneuriat pour faire en sorte que le secteur reste compétitif et demeure un moteur de croissance durable.

Cette Journée sera aussi l’occasion de plancher sur les possibilités qu’offrent les progrès technologiques et notamment les mégadonnées (big data), l’intelligence artificielle et les plateformes numériques au secteur du tourisme.

Faisant partie des grands secteurs économiques transversaux du monde, le tourisme fait désormais sa révolution numérique sous l’effet de l’évolution des habitudes et surtout sous la pression d’une clientèle de plus en plus exigeante et toujours en quête de services innovants et novateurs.

Si, pour le simple citoyen, les progrès du numérique ont bouleversé sa façon de se connecter et de s’informer, pour les professionnels du tourisme, les TIC ont offert des outils indispensables et très puissants pour la gestion, la logistique, la distribution et le marketing.

Elles ont même donné naissance à de nouvelles formes de tourisme qui exigent un effort d’adaptation continu de la part des opérateurs. Aujourd’hui l’on parle du e-tourisme (tourisme et web), du m-tourisme (tourisme mobile via des smartphone ou les tablettes) et du tourisme social (l’utilisation des réseaux sociaux pour le tourisme).

Cette évolution numérique ne laisse point le choix aux professionnels du secteur que d’investir dans les technologies digitales qui peuvent contribuer à créer un environnement propice à l’innovation et à l’entreprenariat dans le tourisme.

De l’avis du Secrétaire général de l’ONU, celles-ci ont insufflé un élan bénéfique aux sociétés et aux économies du monde entier et permis d’établir des liens à l’échelle mondiale. Elles ont même contribué à autonomiser les plus vulnérables et sont devenues des alliées indispensables pour le développement durable.

Aussi, estime le secrétaire général de l’OMT, l’ampleur même du tourisme mondial et son impact sur de nombreux autres secteurs, ainsi que sur l’ensemble des objectifs de développement durable, le place au premier rang de la responsabilité sociale, qui va aujourd’hui de pair avec l’innovation à tous les niveaux.

L’émergence de nouvelles technologies liées au tourisme a indéniablement révolutionné la façon de voyager et de vivre l’expérience touristique mais a surtout contribué à l’essor de cette activité.

Aujourd’hui, le secteur du tourisme représente près de 10% du PIB mondial, et près d’un emploi sur dix. Le grand enjeu est donc de promouvoir les moyens à même de pérenniser cette dynamique favorable à tous. Les technologies numériques en font certainement partie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.