Dakar: 37è édition des Journées culturelles islamiques placée sous le Haut patronage de SM le Roi, Amir Al Mouminine

Islamiques

La cérémonie d’ouverture de la 37è édition des « Journées culturelles islamiques », un événement initié par la Coordination Tijane, s’est déroulée, samedi soir, à l’esplanade de la Grande Mosquée de Dakar.

Cette grande manifestation religieuse, des « Journées culturelles islamiques », placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, et la présidence d’honneur du chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall.

Une délégation marocaine conduite par M. Abdelhamid El Alami, professeur à l’université et à la mosquée Al Qaraouiyine et rédacteur en chef de la revue « Daawat Al Hak », et qui comprenait notamment l’ambassadeur du Maroc à Dakar, M. Taleb Barrada, a pris part à la cérémonie d’ouverture de ces journées.

Un accueil chaleureux a été réservé à cette occasion aux membres de la délégation marocaine par les dignitaires Tijanes et les représentants des autorités sénégalaises ayant pris part à la cérémonie d’ouverture de cette manifestation.

S’exprimant à cette occasion, le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ a souligné la singularité des relations fraternelles, multiformes et pluridimensionnelles liant le Maroc et le Sénégal, tant aux niveaux historique, culturel que religieux.

Le ministre a rappelé dans ce sens le rôle joué, tout au long de l’histoire, par les Marocains dans la diffusion de l’Islam au Sénégal, affirmant que ces liens séculaires distingués se perpétuent aujourd’hui, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI et du président Macky Sall.

De son côté, le chef de la coordination de la confrérie tijane à Dakar, Cheikh Guèye, a exprimé les vifs remerciements et la gratitude de la tariqa tijane du Sénégal à SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, pour la haute sollicitude dont le Souverain entoure cette confrérie ainsi que ses disciples et pour les efforts qu’Il ne cesse de déployer pour défendre les causes de l’Islam et des musulmans à travers le monde.

Il a également mis en avant l’appui constant du Souverain pour la tenue, dans les meilleures conditions, des journées culturelles islamiques à Dakar.

Pour sa part, le secrétaire et conseiller particulier du khalife général de la confrérie tijane, M. Khalifa Abou Bakr Lo, a indiqué que la participation d’une délégation marocaine à cette manifestation religieuse grandiose est une consécration irréfutable de l’intérêt qu’accorde le Souverain à la tenue de ces journées, notant que cet appui royal, à la fois matériel et moral, contribue amplement à la réussite des journées culturelles des tijanes.

Il a également mis en relief la clairvoyance et la sagesse de SM le Roi, qui se sont traduites par la création de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains, qui augure d’une véritable renaissance du continent africain, a-t-il dit.

Il a tenu à cet égard à remercier SM le Roi Mohammed VI pour Ses positions constantes et Ses efforts inlassables pour l’appui et le soutien à la cause palestinienne, dont le dernier exemple en est la condamnation prompte et ferme du Souverain de la décision du président américain Donald Trump au sujet d’Al Qods.

Pour sa part, le porte-parole de la famille omarienne a mis en exergue les relations historiques exemplaires liant les deux pays, faisant part de ses remerciements et de sa gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour les efforts colossaux qu’Il ne cesse de déployer pour servir l’Islam et préserver son héritage.

Dans son intervention, M. El Alami a souligné que « la participation du Maroc à la 37è édition des journées culturelles islamiques à Dakar se veut une occasion spirituelle et religieuse profonde et un signal de la force et de la solidité des relations distinguées qui unissent le Maroc et le Sénégal, ainsi que les relations fraternelles liant en particulier SM le Roi Mohammed VI et le président MaAcky Sall ».

La présence d’une délégation marocaine à cette manifestation religieuse est une consécration des efforts consentis par SM le Roi en vue de consolider les liens profonds liant les deux peuples frères outre les relations historiques entre le Royaume du Maroc et les pays de l’Afrique de l’Ouest, qui sont illustrées en particulier à travers la tariqa tijane qui œuvre pour la diffusion de la culture et des sciences islamiques.

La confrérie est en droit de s’enorgueillir d’avoir instauré les bases de l’unité spirituelle du continent et de ses tribus et de leur avoir conféré une identité culturelle unique, à la faveur en particulier de l’intérêt qu’accordaient les Souverains de la dynastie alaouite à la confrérie et des efforts des chioukhs de la tariqa en vue de la préservation de cet héritage scientifique et spirituel, qui est somme toute, l’exemple éloquent d’un islam modéré, de paix et de juste milieu.

Considérées comme l’un des plus grands événements de la Tariqa Tijaniya au Sénégal, les journées culturelles islamiques de Dakar sont placées, depuis 1986, sous le Haut patronage de feu SM Hassan II, puis sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine.

Pour les organisateurs, l’objectif de ces journées culturelles consiste surtout à promouvoir les valeurs de paix, de tolérance et de cohabitation entre les peuples.

La manifestation réunit chaque année des milliers d’adeptes de la Tariqa Tijaniya dans une ambiance emprunte de spiritualité, de recueillement et de communion.

Le programme de cette manifestation de deux jours prévoit une conférence sur le rôle de la tariqa tijania dans la consolidation de la paix dans le monde, la tenue de veillées religieuses dédiées à la prière et au Dikr (panégyriques) à la mémoire du fondateur de la Tariqa, Sidi Ahmed Tijani (1150-1230 hégire), dont la pertinence et la singularité de la pensée et de l’œuvre spirituelle ont rayonné à l’échelle universelle et permis à l’Islam de s’installer dans plusieurs pays du continent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.