L’aéroport Mohammed V accueillera l’A380 dès fin mars 2017

l'aéroport Mohammed V

L’aéroport Mohammed V de Casablanca sera habilité à recevoir l’A380 de la compagnie aérienne Emirates dès la fin du mois de mars 2017, a indiqué, dimanche, l’Office national des Aéroports (ONDA).

L’ONDA a alloué un investissement important pour l’accueil spécifique du A380 en prévoyant, dans le cadre du projet de développement en cours du terminal 1 de l’aéroport Mohammed V, des passerelles télescopiques à deux niveaux, nécessaires au traitement en contact sur le terminal de cet appareil ainsi que des postes de stationnement dédiés, ajoute l’Office dans un communiqué.

L’ONDA, qui tient à souligner son souci de satisfaire ses clients, en l’occurrence, les compagnies aériennes desservant le Maroc, est également conscient de l’importance et l’atout pour l’aéroport d’accueillir l’A380, le plus gros porteur commercial, précise la même source, réitérant son « engagement résolu d’offrir les conditions optimales pour l’accueil du A380 et de ses passagers ».

L’Office rappelle qu’il a été sollicité par la compagnie aérienne Emirates pour l’autorisation de l’accueil de l’avion A380 à partir de fin novembre 2016 et ce à l’aéroport Casablanca Mohammed V.

Des contraintes techniques et d’exploitation

Suite à cela, l’ONDA a répondu par un courrier officiel, dans lequel il a présenté les contraintes techniques et d’exploitation qu’implique la solution préconisée par la compagnie Emirates, pour l’accueil aujourd’hui de cet appareil à l’aéroport Mohammed V.

Ces contraintes peuvent se résumer comme suit, selon l’ONDA, l’intégration de l’Aéronef A380 durant le créneau de 11h30 à 14h30 sollicité par Emirates, dégradera significativement le standard de la qualité de service tout au long de la chaine du processus d’accueil des passagers et de traitement de leurs bagages.

Concernant le volet infrastructures, le poste principal de stationnement recommandé condamne une bretelle capitale pour la circulation des aéronefs ainsi qu’une voie de service, handicapant également un poste d’accueil gros porteur mitoyen, note l’Office, relevant que le poste de stationnement de substitution ne peut pas être envisagé, car il condamne un nombre important de postes de stationnement d’avions vue l’envergure du A380 qui nécessite plus d’espaces pour ses déplacements et son stationnement réduisant ainsi la capacité du parking avions et pénalisant l’exploitation normale de l’Aéroport.

Après la présentation de ces contraintes, la compagnie aérienne émiratie a formulé une nouvelle demande sollicitant l’utilisation de l’aéroport Mohammed V pour l’accueil de l’A380 à partir du 26 mars 2017, rappelle l’ONDA, précisant que cette demande a reçu une réponse favorable officielle qui a été déjà transmise à la compagnie les 24 et 25 novembre courant.

La compagnie aérienne émiratie avait réitéré dans un communiqué son engagement d’utiliser son avion A380 pour ses vols quotidiens entre Dubaï et Casablanca, saluant la politique de ciel ouvert adoptée par le Maroc qui a contribué au développement du transport aérien vers le Royaume, du tourisme et des échanges commerciaux.

La compagnie, qui a exprimé son ambition de lancer ce service le plus tôt possible, poursuivra sa collaboration avec les autorités compétentes pour garantir le succès de ce projet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here