by

Les 27 de l’UE prônent la solidarité pour sortir de la crise

Les 27 de l’UE prônent la solidarité pour sortir de la crise

Les 27 chefs d’Etat et de gouvernement, flanqués des dirigeants des trois institutions de l’UE, ont prôné la solidarité pour sortir “plus forts” de la crise du coronavirus, dans une vidéo publiée samedi sur Twitter à l’occasion de la journée de l’Europe.

Initiative inédite alors que les célébrations de cette journée sont limitées par les mesures sanitaires de confinement, la vidéo, d’un peu moins de six minutes, réunit les dirigeants pour un message qui se veut optimiste. “Notre objectif c’est que l’Europe émerge plus forte de la pandémie et de la crise du Covid-19”, déclare la chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays va prendre la présidence tournante de l’UE en juillet. “Oser réinventer, nous unir, penser et agir pour l’avenir. C’est cet esprit européen dont aujourd’hui nous avons encore besoin”, souligne quant à lui le président français Emmanuel Macron. Le président du Parlement européen David Sassoli en profite pour appeler “les gouvernements et les institutions” à “être courageux et ambitieux”. “C’est le seul moyen de regagner la confiance de nos citoyens”, assure-t-il.

Dans un communiqué publié jeudi, la cheffe de l’exécutif européen Ursula von der Leyen a reconnu que la solidarité européenne “a été mise à l’épreuve au début de la crise”. “Et puis nous avons commencé à partager et à nous entraider : une solidarité de facto. Cette solidarité doit se poursuivre”, a-t-elle encouragé.

En ce jour du 70e anniversaire de la déclaration de Robert Schuman, dont l’appel du 9 mai 1950 est considéré comme le texte fondateur de la construction européenne, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a appelé à “poursuivre, sur le terrain de la santé publique, l’affirmation de l’Europe qui protège”, en “multipliant les solidarités de fait au service d’une Europe de la santé plus réactive, plus souveraine et plus solidaire”.

“Nous devrons nous assurer que l’Agence européenne de contrôle des maladies puisse davantage donner l’alarme au premier signe de danger, constituer des stocks stratégiques d’approvisionnement en produits et équipements sanitaires, mutualiser nos efforts en matière de recherche, renforcer les liens entre nos services hospitaliers”, souligne-t-il dans un communiqué co-signé avec la secrétaire d’Etat française aux Affaires européennes, Amélie de Montchalin. “Car ce qui nous a donné la force de tenir au fil des dernières semaines, ce sont bien ces +solidarités de fait+ que la déclaration Schuman appelait à placer au fondement de la construction européenne: ces solidarités qui ont aujourd’hui le visage des soignants allemands, roumains ou luxembourgeois occupés à sauver la vie de patients italiens ou français”, font-ils valoir.

La réponse de l’UE à la crise sanitaire et économique engendré par le nouveau coronavirus et les mesures de confinement prises pour contenir la pandémie continue de s’organiser. Ursula von der Leyen a été chargée de présenter avant la fin du mois de mai un plan de relance. La journée de l’Europe, le 9 mai, est généralement marquée par l’ouverture des institutions européennes au public, rendue impossible cette année pour cause de coronavirus.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed