by

Les normes d’hygiène sont appliquées mais qu’en est-il de l’ouverture des frontières ?

Les normes d’hygiène sont appliquées mais qu’en est-il de l’ouverture des frontières ?

La région du nord ne recevra pas de touristes. L’été devait lancer la période estivale mais hélas, il paraît que ce sera finalement une saison blanche. Agences de voyages, hôtels, guides et compagnies de transport sont les premiers touchés par le Covid-19.

C’est triste, une région touristique très attrayante sans visiteurs étrangers. Toutes les précautions d’hygiène que la ministre Nadia Fettah Alaoui ne cesse de répéter aux professionnels du secteur sont appliquées; il faut se laver les mains, portez les masques, désinfectez les lieux… Mais pour protéger qui? Le personnel? Surtout que depuis le dé-confinement, les hôteliers se sentent bien seuls dans leurs hôtels avec quelques salariés. Alors que le rôle de la ministre est de constituer un lobby pour défendre les grands intérêts du tourisme national, obliger à ouvrir les frontières avant de passer aux actions de désinfection mais ça n’a jamais été le cas.

Comme toutes les régions du Royaume, le nord est touché de plein fouet par l’effondrement du tourisme lié à la pandémie de Covid-19. La fermeture des frontières terrestres, la suspension des liaisons aériennes, l’interdiction d’accéder aux plages et bien sûr, le confinement, autant de mesures qui ont certes contribué à endiguer la pandémie, mais qui n’ont laissé aucune porte de sortie au secteur touristique.

Quelques restaurateurs se plaignent : “si on va trop loin, il ne sera même plus rentable d’ouvrir”. Les propriétaires qui se sont risqués à ouvrir leurs restaurants, pourraient finalement les refermer aussitôt.

La plupart des professionnels du secteur touristique s’attendent à ce que les marocains adaptent leur comportement suite à la crise en choisissant des vacances au Maroc mais chose difficile tant que le pays est partagé en 2 zones.

Agacés par le silence radio, les professionnels s’impatientent et veulent une date de l’ouverture des frontières. Les pays concurrents ont pris de l’avance et ont commencé déjà à recevoir des touristes. Si le Maroc ne se prononce pas rapidement sur une date, 2021 passera à la trappe.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed