by

Les premiers détails de l’opération Marhaba 2020

Les premiers détails de l’opération Marhaba 2020

A peine la période de déconfinement initiée, le Maroc se projette déjà dans la saison estivale. Une saison qu’il convient de préparer minutieusement, pour préserver la situation sanitaire du pays, tout en permettant un redémarrage de la machine économique. Premières révélations du dispositif de l’operation Marhaba 2020.

Les premières indiscrétions avaient fuité cette semaine, notamment après la première réunion mixte entre le Maroc et l’Espagne par visioconférence pour préparer l’opération Marhaba (Operation paso del estrecho en espagnol).

Un document de la direction de la Marine marchande du Maroc que Yabiladi a pu consulter, l’opération Marhaba 2020 devrait débuter dans quelques semaines, de manière progressive en juillet. Les premiers détails opérationnels ont été présentés lors d’une visioconférence qui s’est déroulée le 11 juin 2020.

 

Cliquer pour accéder au document

Le document met le focus sur les conditions de sécurité et d’hygiène qui seront imposées aux passagers et aux armateurs. Chaque année, le Maroc assiste à une gigantesque transhumance estivale. En 2019, elle a concerné plus de 2,5 millions de passagers et 600 000 véhicules. Même si cette année l’affluence sera bien moindre pour cause de pandémie, l’organisation devra être millimétrée pour éviter tout risque sanitaire pour le pays et les nombreux Marocains du monde qui viendront.

Test Covid-19 négatif pour tous les passagers

Ainsi, tous les passagers devront présenter un test négatif à la Covid-19 pour embarquer. Toute la billetterie sera dématérialisée, afin d’éviter au maximum le contact. Une prise de température sera assuré par les autorités portuaires et les personnes suspectées d’être infectées ne pourront pas voyager. Tout au long du trajet vers le Maroc, le port du masque sera obligatoire.

Une distance de sécurité devra être respectée. Le marquage au sol au niveau des ports sera obligatoire et des rangés de sièges dans le bateaux seront condamnées pour espacer les passagers. Le taux de remplissage des ferrys devrait être limité à 50% de la capacité. L’armateur devra en outre assurer la distribution de gel désinfectant.

L’ouverture du trafic maritime devrait monter en charge progressivement lors des premières semaines de juillet comme on peut le constater sur le calendrier prévisionnel de la phase aller. Le pic devrait se situer lors de la dernière semaine de juillet avec la fête de l’Aïd al-Adha, moment propice pour se retrouver en famille.

Sans suprise pour la phase retour, c’est la dernière semaine d’août qui concentrera le maximum de trafic, avec les rentrées scolaires qui sont fixées début septembre chez la majorité des pays de résidence.

Au total, 23 navires sont prévus pour 11 lignes maritimes entre le Maroc, l’Espagne, la France et l’Italie. Si le nombre de lignes n’a pas changé entre 2019 et 2020, le nombre de bateaux a sensiblement diminué. Pour mémoire, l’année dernière 30 bateaux étaient mobilisés. Le nombre de rotations devraient également diminuer fortement, puisque les mesures sanitaires vont ralentir les opérations d’embarquement/débarquement.

Ce plan est encore au stade de document de travail. Il est en outre soumis aux accords bilatéraux entre les différents pays suscités, et dépendra de la situation épidémiologique au cours des prochaines semaines.

Yabiladi

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed