L’institut Français du Maroc invite à nouveau la comédie-Française

Français du Maroc

Dans le cadre de sa Saison culturelle France-Maroc 2018, l’Institut français du Maroc invite la Comédie-Française et son programme Singulis, un exercice rare pour les acteurs de la Troupe : « le seul en scène ».

Une occasion pour découvrir, à travers trois spectacles, des œuvres majeures de la littérature contemporaine. Rendez-vous du 21 septembre au 6 octobre dans plusieurs villes du Royaume.

Françoise Gillard interprète L’Événement d’Annie Ernaux

La comédienne Françoise Gillard prête sa voix au récit bouleversant d’Annie Ernaux L’Événement. Dans ce texte, Annie Ernaux raconte en détail et avec le recul de plusieurs décennies trois mois de sa vie dans les années 1960 : son avortement, alors interdit en France, abordant sans concession la question du féminin. Trois mois durant lesquels sa résolution se heurte aux préjugés, à la morale et à la violence. Un témoignage puissamment humain raconté avec justesse et élégance.

Dates des représentations :

  • Rabat : vendredi 21 septembre à 20h à la Salle Bahnini
  • Casablanca : samedi 22 septembre à 20h30 au Théâtre 121

Laurent Natrella dans la peau d’un professeur dans Chagrin d’école de Daniel Pennac

Sociétaire de la Comédie-Française, Laurent Natrella a choisi d’adapter le livre Chagrin d’école de Daniel Pennac pour son « Singulis ». Cet essai autobiographique dresse avec humour  et tendresse un portrait du cancre, presque universel, profondément touchant, tant ses souffrances semblent irrémédiables. Le récit s’ouvre également sur l’échec que peut connaître l’enseignant, confronté pour sa part à des difficultés, voire une incapacité à faire progresser le dit-cancre.

Lui-même enseignant parallèlement à sa carrière d’acteur, Laurent Natrella s’empare dans le spectacle de ce témoignage qui offre une réflexion sur la pédagogie et qui nous renvoie sur les bancs de l’école. Son adaptation se concentre sur les réflexions de Pennac autour de l’enseignement. L’acteur se prend au jeu de la dimension ludique du texte et de la situation, entraînant le public dans une atmosphère intimiste pour offrir un véritable éloge de la transmission.

Dates des représentations :

  • Tanger : mercredi 26 septembre à 19h30 à la Salle Beckett (Entrée libre, selon les places disponibles)
  • Meknès : vendredi 28 septembre à 20h00 au Théâtre de l’Institut français

Les fous ne sont plus ce qu’ils étaient, ou quand Elliot Jenicot rend hommage à Raymond Devos

Elliot Jenicot, pensionnaire de la Comédie-Française, a réuni une quinzaine de monologues de Raymond Devos dans ce spectacle. Une interprétation sobre et très personnelle où le jeu  invite au voyage dans l’imaginaire, l’absurde et le non-sens. Le défi du comédien est de s’approprier les mots de ce grand humoriste belge et de se raconter lui-même, « je m’y raconte énormément. Il reflète ce que je pense, ce que j’observe, ce que je rêve d’être », nous dit Elliot Jenicot. Les fous ne sont plus ce qu’ils étaient est un hommage vibrant à l’univers poétique intemporel de Devos dont les textes sont virtuoses, mais aussi intelligents, modernes et dénonciateurs.

Dates des représentations :

  • Agadir : jeudi 4 octobre à 19h30 à l’Institut français
  • Marrakech : samedi 6 octobre à 20h au Théâtre Leïla Alaoui

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.