L’ONCF et Barid Al-Maghrib lancent un timbre dédié au TGV

Barid Al-Maghrib

L’Office national des chemins de fer (ONCF) et le Groupe Barid Al-Maghrib ont lancé, lors d’une cérémonie organisée jeudi à la gare Rabat-Agdal, un nouveau timbre-poste édité à l’effigie du train à grande vitesse (TGV) « Al Boraq ».

Ce nouveau timbre-poste vient prolonger la longue tradition philatélique initiée par Barid Al-Maghrib dans le cadre de son partenariat historique avec l’ONCF. Dès 1948, un timbre-poste a été consacré au « Train Marocain », d’autres émissions régulières ont, par la suite, été réalisées avec les timbres-poste « Transports » en 1966, « Ligne ferroviaire de l’unité » en 1982, « Le train » en 2010 ou encore le timbre commémoratif du cinquantième anniversaire de l’ONCF en 2014.

L’émission de ce timbre-poste tombe à point nommé, elle inaugure une nouvelle page du programme philatélique « Maroc en mouvement » initié par Barid Al-Maghrib. En tant qu’entreprise citoyenne, le Groupe accompagne les grands projets structurants qui accélèrent la connexion entre les villes marocaines et contribuent à davantage de création de valeur et de richesse pour le pays.

Inauguré le 15 novembre 2018 par le Roi Mohammed VI, « Al Boraq » s’inscrit dans le cadre des transformations majeures du réseau ferré national. Sa réalisation a été une véritable épopée sans précédent dans l’histoire des chemins de fer au Maroc. Constituant la première étape d’un schéma directeur de développement planifié à moyen et long terme, « Al Boraq » vient répondre à l’évolution de la mobilité des personnes et offrir une nouvelle expérience de voyage.

Baptisé par le Roi du nom « Al Boraq », en référence à la fantastique monture ailée, connue pour sa célérité et sa souplesse, ce train est porteur de sens et de valeurs fortes, traduit le nom d’une marque culturellement puissante et reflète la portée d’un projet marocain de fierté nationale, unique à l’échelle du continent africain.

C’est ainsi que depuis qu’Al Boraq a débuté sa course, avec succès, il a transporté au cours de ses trois premiers mois d’exploitation plus de 600.000 voyageurs et révèle à tous le chemin parcouru par le secteur ferroviaire pour inscrire le Maroc dans un temps nouveau.

Partager/l'article/la page

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.