Manchester United reste club le plus riche, le Real en embuscade

Manchester United

Manchester United conserve son titre de club le plus riche au monde, devant le Real Madrid qui le talonne, selon l’étude annuelle du cabinet Deloitte parue mardi.

Le succès de Manchester United en Europa League lui aura permis de valider son ticket pour la Ligue des Champions, mais aussi de conserver son titre de club le plus riche au monde, devant le Real Madrid qui le talonne, selon l’étude annuelle du cabinet Deloitte parue mardi.

Le club anglais a cumulé sur la saison 2016/2017 des revenus de 676,3 millions d’euros.

L’an dernier, Manchester United avait réussi à ravir la première place au Real Madrid, relégué à la troisième place alors qu’il pointait en tête du classement Deloitte depuis onze ans. Et cette année, il s’en est fallu de peu pour que le club espagnol ne lui repasse à nouveau devant.

Avec 674,6 millions d’euros de revenus, soit une augmentation de 54,5 millions d’euros par rapport à l’an dernier, le Real ne compte en effet que 1,7 million d’euros de moins que Manchester United, soit la plus petite marge d’écart jamais enregistrée dans ce classement, note Deloitte dans un communiqué.

La différence s’est faite lorsque ManU a remporté l’Europa League face à l’Ajax, récoltant 44,5 millions d’euros de prime, indique le cabinet d’études. « Cela représente un montant quatre fois plus élevé que celui qu’avait reçu l’Atletico Madrid lorsqu’il avait remporté la compétition en 2011/2012. Les efforts fait par l’UEFA pour revaloriser les dotations en Europa League auront donc profité à Manchester United dans le classement de cette année », ajoute Deloitte.

« La bataille pour la première place du classement promet d’être rude l’an prochain », prédit le cabinet.

La troisième place du classement revient au FC Barcelone, qui perd une place par rapport à l’an dernier. Le top 5 est complété par le Bayern Munich et Manchester City, qui conservent leurs positions respectives.

La Paris SG, avec 486,2 millions d’euros, se voit lui ravir la 6e place par Arsenal (487,6 M EUR). C’est la deuxième année que le club parisien cède une place. Il est néanmoins le seul club français dans le top 20.

Au total, les vingt clubs les plus riches du monde ont vu lors de la saison 2016/2017 leurs revenus croitre de 6%, atteignant les 7,9 milliards d’euros.

Pour figurer dans le top 20, les clubs doivent désormais justifier de revenus annuels de près de 200 millions d’euros, soit quasiment le double que ce qui était requis en 2010, note Deloitte.

Le classement reflète à nouveau la puissance de la Première League anglaise, malgré un affaiblissement de la livre par rapport à l’euro compensée par l’augmentation des droits télé et les bonnes performances des clubs d’outre-Manche dans les compétitions européennes, note Deloitte. Ainsi, on retrouve 10 équipes anglaises dans les 20 premières places du classement, ce qui représente la plus large proportion jamais enregistrée pour un seul et même pays.

Trois clubs allemands, trois équipes espagnoles et trois autres d’Italie complètent le top 20. A noter que pour la première fois, l’AC Milan ne figure plus parmi les 20 clubs les plus riches.

Classement des clubs les plus riches pour la saison 2016/2017 selon Deloitte:

1. Manchester United (ENG) 676,3 M EUR (=)

2. Real Madrid (ESP) 674,6 (+1)

3. FC Barcelone (ESP) 648,3 (-1)

4. Bayern Munich (GER) 587,8 (=)

5. Manchester City (ENG) 527,7 (=)

6. Arsenal (ENG) 487,6 (+1)

7. Paris Saint-Germain 486,2 (-1)

8. Chelsea (ENG) 428 (=)

9. Liverpool (ENG) 424,2 (=)

10. Juventus (ITA) 405,7 (=)

11. Tottenham Hotspur (ENG) 355,6 (+1)

12. Borussia Dortmund (GER) 332,6 (-1)

13. Atletico Madrid (ESP) 272,5 (=)

14. Leicester City (ENG) 271,1 (+6)

15. Internazionale (ITA) 262,1 (+4)

16. Schalke 04 (GER) 230,2 (-2)

17. West Ham United (ENG) 213,3 (+1)

18. Southampton (ENG) 212,1 (NC)

19. Napoli (ITA) 200,7 (NC)

20.Everton (ENG) 199,2 (NC)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.