by

M’diq – Une petite ville marocaine fascinante à visiter

M’diq – Une petite ville marocaine fascinante à visiter

M’diq vous réserve un séjour empreint de luxe où vous alternerez à votre guise entre plages et sites historiques. Bien qu’elle ne compte que 60 000 habitants, la ville s’anime au rythme des dizaines de milliers d’estivants nationaux qui préfèrent ce petit coin de la côte méditerranéenne. Ville offrant un cadre charmant, idéal pour prendre un bain de soleil, faire du shopping et visiter les sites touristiques.

M'diq Cette petite ville côtière est un coin caché au pied des montagnes du Rif, face au détroit de Gibraltar. C’est une plage très prisée aux eaux limpides, qui caractérise cette zone de la Méditerranée. Ce petit «coin» est limité au sud par une mini-chaîne de montagnes qui s’étend sur le bord de mer et donne sur la côte, à l’arrière du port Aïn Chejra.

Son magnifique climat, les paysages montagneux qui se profilent derrière elle, font de cette plage une destination prisée par les touristes de tout bord. L’été, le nombre de la population de la localité adossée à cette plage augmente considérablement. Petite ville de pêcheurs, cette station attire les passionnés des produits de la mer qui caractérisent la gastronomie locale. La petite ville M’diq est aussi une station balnéaire renommée. Elle est connue pour ses complexes touristiques et ses hôtels. Son port de pêche alimente la ville de Tétouan et ses environs.

Port de pêche M'diqMais M’diq, ce n’est pas seulement la belle plage au sable fin. Un peu plus loin de la plage, un bras de côte rocailleuse permet aux épris de la pêche à la ligne ou sous-marine de s’adonner à leur passion et au delà de cette petite baie située entre le port de pêche et l’extrémité de la montagne, une étendue d’eau calme et sans remous. D’année en année, M’diq se construit une réputation inégalée auprès des amateurs des sports nautiques.

port de plaisance M'diqLa dimension internationale de la semaine nautique de M’diq, dépasse cette petite localité et sa plage dorée pour épouser une dimension régionale. Des centaines de mordus de la voile de courses de régates y affluent depuis des contrées aussi lointaines que l’Égypte, l’Espagne, le Bahreïn, le Qatar  ou la France. Depuis sa création, la vocation première, de la petite localité, fut marine et elle le restera grâce au port de pêche dont la réalisation remonte aux années 1970.

Port M'diqAujourd’hui, grâce à sa plage ouverte sur une étendue d’eaux calmes et limpides, la ville ambitionne de devenir une destination touristique de la dimension des autres lieux de rêve méditerranéens, comme Torremolinos ou Marbella. Pour cela, M’diq compte aussi sur le charme et le pouvoir d’attraction de son port. Le port de la ville est, en effet, divisé en deux parties, l’une de plaisance et l’autre pour les pêcheurs. Le port de plaisance a été agrandi et a changé de place pour améliorer les services offerts aux bateaux touristiques étrangers et nationaux. Alors que la partie pêche a été modifiée et a vu sa taille croître aussi pour protéger les bateaux des courants marins et augmenter la capacité d’hébergement du port.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed