Mohamed Laâraj « Un financement est prévu pour les sites électroniques »

Mohamed Laâraj

Lors de son passage comme invité de la Maison de la Presse de Tanger, le 2 novembre, le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laâraj, a promis que son département assurera le soutien nécessaire pour aider au développement de la presse électronique au Maroc.

Il s’agit selon le même responsable d’un soutien en matière de formation, mais aussi financier qui sera dirigé aux sites organisés dans le cadre d’une société et possédant au moins 3 journalistes déclarés officiellement.

Abordant les détails du projet de loi modifiant et complétant le Code de la presse et de l’édition, le ministre a indiqué que « la réglementation organisant ce secteur pourra néanmoins s’améliorer davantage au fur et à mesure pour atteindre les objectifs tracés par la tutelle ».

En matière statistiques, Mohamed Laâraj a rappelé qu’un total de 656 sites d’information ont été déclarés auprès du ministère durant l’année 2017.
Selon le département, les déclarations de création de sites d’information électroniques ont connu un développement considérable durant les trois dernières années, en passant de 262 sites en 2015 à 360 à fin décembre 2016, pour atteindre 656 sites en 2017.

M. Laâraj a souligné à ce propos que le ministère a mis en place un plan pratique pour accompagner et soutenir la presse électronique. Concernant le volet ‘culture’, l’invité de la Maison de la Presse de Tanger, a expliqué que son ministère est en train de revoir les outils de financement du secteur, notamment à travers la caisse nationale de l’action culturelle dont le budget annuel qui ne dépassait guère les 15 MDH se situe désormais aux environs de 200 MDH et ce grâce à une révision totale de la subvention obtenue des recettes des musées,  entre autres.

Cette augmentation significative à permis la réalisation de plusieurs projets culturels dans certaines villes du sud du royaume et va également permettre un meilleur développement culturel dans les autres régions du Maroc.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.