Interview avec Mounir Benkirane DG de l’hôtel El Oumnia Puerto

Mounir Benkirane

 « Mon expérience dans l’hôtellerie m’a permis de satisfaire tous types de clients au mieux les servir »

Mounir Benkirane est une icône du secteur hôtelier Tangérois. Dans cet entretien, il met en exergue ses valeureux points de vue concernant son métier,  ses aspirations pour mieux développer El Oumnia Puerto, l’hôtel 4 étoiles qu’il dirige depuis quelques mois et la situation globale du secteur touristique à Tanger.

Après l’Intercontinental et le César, vous êtes depuis quelque temps directeur général de l’hôtel Oumnia Puerto. Quel résumé pouvez vous faire de cette riche carrière? 
 
Tout au long de ma carrière professionnelle, j’ai rencontré, connu, croisé une variété de clients de toutes nationalités, mon métier m’a aussi donné l’opportunité de connaitre différents marchés émetteurs et un riche portefeuille clientèle. Chaque marché a son exigence, et ses demandes, mon expérience dans l’hôtellerie m’a permis de satisfaire tous types de clients et les servir au mieux.
En matière de qualité de prestations, quel est le plus qui fait la différence à El Oumnia Puerto ? Et sur quoi vous vous basez pour séduire vos clients?
La position de l’hôtel Oumnia Puerto lui permet d’être demandé et apprécié par les clients, l’amabilité du personnel et le savoir faire des chefs de service sont des avantages qui lui permettent d’être demandé et apprécié par les touristes.
Selon votre propre expérience, que faudra-t-il encore faire pour améliorer davantage l’offre locale et régionale en matière d’hôtellerie?
 
Tanger, en matière de tourisme et loisirs reste une ville saisonnière par son climat qui connait 4 saisons, il faut donc se tourner vers les congrès, les séminaires, les événementiels pour travailler toute l’année. Le tourisme d’affaires s’est développé vu Tanger-Med et les zones industrielles par contre le côté séminaire est compliqué.
Tanger est une ville handicapée par le manque de liaisons aériennes directes avec les marchés européens et les pays du golfe. Les vols actuels transitant par Casablanca n’encouragent pas du tout le touriste à se déplacer à Tanger.
Mounir Benkirane
Partager/l'article/la page

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.