by

Sebta et Melilia appelées à devenir des postes «aéroportuaires»

Sebta et Melilia constituent les deux principales portes d’entrée des produits de contrebande au marché marocain. Et le Royaume du Maroc veut transformer les postes frontières de ces deux présides occupés en postes de type « aéroportuaires », avec une activité commerciale minimale, a déclaré à EFE, le directeur général de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII), Nabyl Lakhdar.

Il annonce également qu’une campagne contre les activités de contrebande à Sebta sera mise en œuvre prochainement à Melilia.

Selon lui, cette situation n’est qu’un retour à la normalité et que cela entre dans le cadre de la lutte menée par le Royaume contre la contrebande. Il semble que l’objectif est d’en finir avec une situation de laxisme qui a trop duré.

Le responsable laisse ainsi entendre que la contrebande n’aura plus droit de cité, même s’il reconnaît que «Sebta et Melilia, ou leurs économies, peuvent en souffrir». Les deux présides occupés de Sebta et Melilia  «ne sont pas et n’ont jamais été des passages commerciaux, mais des passages pour personnes», a ajouté le responsable. En ce sens, elles devraient devenir « comme des aéroports », où les passagers entrent avec des marchandises pour leur consommation personnelle à petite échelle, a-t-il estimé.

Nabil Lakhdar fait également savoir que les mesures contre le commerce irrégulier « n’ont pas d’intentionnalité politique » et « n’ont pas été coordonnées avec la diplomatie marocaine ». Cette dernière a été « informée » de ces mesures qui, selon lui, ne consistent qu’en l’application de la loi et réglementation en vigueur.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed