by

Le premier ministre libanais, Saad Hariri, se dit « libre » en Arabie saoudite

Après une semaine de silence, le premier ministre démissionnaire du Liban a repris la parole et promis de « rentrer au Liban bientôt ».

Le premier ministre démissionnaire du Liban a repris la parole apès une semaine de silence, dimanche 12 novembre. Dans un entretien accordé à la télévision libanaise, Saad Hariri a assuré qu’il allait « rentrer au Liban bientôt », se disant « libre » en Arabie saoudite

« Si je veux voyager demain, je voyage », a rappelé M. Hariri lors de son entretien à Ryad avec la chaîne de télévision Future. Sa démission, annoncée le 4 novembre depuis la capitale saoudienne, avait pris de court la classe politiqueau Liban, où l’on s’interrogeait depuis sur la liberté de mouvement du chef du gouvernement.

Le président, Michel Aoun, n’a d’ailleurs toujours pas accepté officiellement sa démission, affirmant attendre de le rencontrer pour en discuter avec lui. « Je vais rentrer au Liban très bientôt pour entamer les procédures constitutionnelles nécessaires », a précisé Saad Hariri, en référence à sa démission.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed