by

Tourisme : Les professionnels reçoivent leurs subventions, mais craignent la faillite

Tourisme : Les professionnels reçoivent leurs subventions, mais craignent la faillite

Les travailleurs du milieu touristique se préparent pour recevoir les subventions qui leurs sont allouées pour le mois de septembre. Un soutien qui ne résout pas tous leurs problèmes.

Un certain nombre d’employés, travaillant dans le secteur du tourisme, devraient recevoir, jeudi, le soutien qui leur est alloué par le Fonds spécial de gestion de la pandémie du Coronavirus. Cette subvention sera attribuée par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) pour le dernier mois de septembre.

Absence d’un véritable programme de sauvegarde
En effet, certains salariés inscrits à la CNSS ont déjà reçu une subvention de 2000 dirhams pour les mois de juillet et août, en octobre dernier. A cet égard, la Fédération Nationale du Transport Touristique (FNTT) s’est plainte de ce qu’elle a qualifié de lenteur du décaissement des subventions au profit des professionnels du secteur. Et ce, malgré la signature de l’accord en août dernier.

Force est de rappeler que les professionnels du secteur touristique au Maroc ont été fortement touchés par la crise du Covid-19, car de grands groupes d’entre eux ont cessé de travailler. Tous ces professionnels reçoivent le soutien qui leur est alloué via la Caisse nationale.

Ceci dit, il est important de souligner que le soutien qui a été accordé aux professionnels du tourisme incluait ceux qui étaient inscrits à la Caisse, après février dernier. Cette donnée ouvre la porte à plusieurs interrogations quant au sort des personnes qui ont cessé de travailler, avant février, et en faveur desquelles aucune décision n’a été apportée. Dans ce sens, la FNTT a appelé les entreprises touristiques du Royaume à protéger leurs salariés, notant que les employeurs des entreprises se plaignent de l’absence d’un véritable programme de sauvetage. Il a également été souligné que les syndicats doivent faire pression sur les banques afin de retarder le paiement des prêts, et de protéger les entreprises touristiques de la faillite.

Les professionnels du secteur du tourisme ont été beaucoup touchés par la crise Corona, et leur situation sociale a été fragilisée. Les responsables doivent intervenir pour les protéger de la faillite.

Selon la Direction des Etudes et des Prévisions Financières (DEPF), les pertes du secteur touristique conséquentes à la crise du nouveau Coronavirus ont atteint 18,3 milliards de dirhams au terme des sept premiers mois de 2020, soit un retrait des recettes de 44,1%. Au niveau international, d’après l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), 115 destinations (53% de toutes les destinations dans le monde) ont assoupli les restrictions sur les voyages. De ce total, 2 ont levé toutes les restrictions alors que 113 maintiennent des restrictions en place.

Lopinion.ma

 

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed