Voici comment la RAM souhaite « Aid mobarak » said à ses clients 

mobarak

Un énorme scandale a de nouveau secoué la Royal air Maroc (la RAM) dans la nuit du 6 au 7 juin. Selon des voyageurs qui ont souffert le calvaire du transporteur national, environ 140 personnes ont été bloquées à l’aéroport Charles de Gaulle de Paris à la suite de problèmes techniques qui auraient obligé le changement de roues de l’avion devant relier la capitale française à Casablanca. Un vol qui n’a finalement jamais eu lieu durant cette nuit transformée en grand cauchemar.

L’histoire concerne le vol Royal Air Maroc AT789, avec un départ qui était à  priori programmé à 19h15 HF, mais qui n’a pas eu lieu à cette heure précisément. Les 140 voyageurs, clients de la RAM, dont beaucoup de Marocains et un nombre considérable d’Africains subsahariens qui transitent par Casablanca pour rejoindre leurs pays, ont été entièrement abandonnés et « oubliés » par la compagnie marocaine, sans aucune information.
En effet, aucun responsable de la RAM ne s’est déplacé pour expliquer aux voyageurs les suites à donner à cette affaire. Comme indique il y avait parmi les voyageurs plusieurs citoyens africains qui sont aussi coincés à l’aéroport de Paris et qui vont très certainement perdre leur liaison prévue depuis l’aéroport de Casablanca. Seul le personnel de l’aéroport CDG a fait au moins l’effort et tenter de calmer les réclamations en offrant pour chaque passager un sandwich froid et une bouteille d’eau, au moment où les responsables de la RAM sont restés introuvables.
Une réaction inadmissible contraignant même certains clients à réserver un autre vol pour le lendemain, alors que la majorité des voyageurs ont dû attendre une décision de la RAM qui devait les « sauver » de ce périple. Vers minuit, soit presque 4 heures plus tard, les 140 victimes de la RAM ignoraient toujours si ce vol allait partir ou pas? Et sinon, il y aura-t-il des  solutions alternatives, comme par exemple l’hébergement des clients dans les hôtels parisiens. Une solution que les compagnies aériennes prennent souvent quand elles font face a une situation pareille.
Ce n’est qu’à minuit passée de 30 minutes que l’annulation de ce vol a été annoncée par les responsables de l’aéroport parisien, toujours dans l’absence des représentants de la RAM. Avec l’option de loger les 140 voyageurs dans un hôtel, ces derniers ont été obligés de quitter l’aéroport Charles de Gaulle. Une panne dite technique de l’avion de la Royal Air Maroc les a fait vivre le cauchemar alors qu’ils comptaient retourner sans problème au Maroc à l’occasion de la fête de l’Aid Al Fitr. Ces voyageurs sont restés bloqués de 19h15 pm jeudi 6 juin, à presque 2h20 am du vendredi 7 dans le froid.
Finalement, ce n’est que le lendemain, vendredi à 11h que les passagers de ce vol ont pu prendre l’avion de la RAM pour arriver au Maroc.
C’est la manière de la RAM de souhaiter « Aid mobarak said » à ses clients.
Partager/l'article/la page

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.