by

RESTITUTION DE LA RESIDENCE ALICE HAMON

Restitution de la résidence Alice Hamon le vendredi 27 janvier à la salle Beckett de l’Institut Français de Tanger (Entrée libre).

Alice Hamon développe un travail sur le territoire, les frontières dont le support est l’environnement maritime et urbain. Elle questionne les notions de lieu et de temps en réalisant des pièces in-situ.

La photographie et le dessin sont proposés comme une expérimentation nomade et mixte, une trace et un dispositif autonome. L’échelle de ces éléments varie, se déclinent, se combinent et s’inscrivent parfois de nouveau dans l’espace public.

Depuis quelques années, elle réalise un projet photographique dans les villes du pourtour méditerranéen : Marseille, Beyrouth, Damas et aujourd’hui Tanger, en explorant la configuration architecturale et spatiale des lieux et plus particulièrement les toits plats.

Le procédé n’a pas pour unique but de créer une série d’images mais créer une force méditative, expérience d’une relation au monde. Cette expérimentation est physique, gestuelle et mentale.

Elle explore également ces thèmes avec le dessin, où les notions d’échelles, de cartographies rencontrent découpages, collages, encres et dessins à la mine de plomb.
Elle a notamment exposé à Montréal, Bruxelles, Paris et Marseille.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed