Réunion du conseil du gouvernement : Adil Al Fakir à la tête de l’ONMT

du gouvernement
Réunion à Rabat du Conseil de gouvernement

Le Chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani salue les Hautes Instructions que S.M. le Roi Mohammed VI a données au ministre de l’Intérieur

Le chef du gouvernement, a appelé, jeudi à Rabat, à la généralisation à toutes les administrations de l’initiative de SM le Roi Mohammed VI relative à la consécration des critères de compétence et de mérite dans la nomination aux postes de responsabilité au sein du corps des agents d’autorité ainsi qu’à la reddition des comptes et à la mise en oeuvre des mesures, lois et décrets y afférents. Ouvrant les travaux du Conseil de gouvernement, M. El Othmani a rappelé les instructions royales dont a fait état mercredi le communiqué du ministère de l’Intérieur, faisant observer que l’arsenal de lois, décrets et mesures dont est doté le Maroc doit être mis en oeuvre, afin d’en finir notamment avec toutes les formes d’anarchie, de dépravation, de corruption, de complaisance ou de favoritisme dans les nominations et d’imposer la reddition des comptes à tous les responsables sans exception, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Le chef du gouvernement a rappelé dans ce cadre la circulaire qu’il avait adressée à tous les départements ministériels afin de transmettre aux services du chef du gouvernement, une copie de tout rapport élaboré par les inspections générales des ministères, a ajouté M. El Khalfi lors d’un presse de presse tenu à l’issue du conseil de gouvernement, relevant qu’un groupe de travail avait été constitué afin d’étudier les rapports reçus et de décider les suites et des sanctions appropriées, qu’il s’agisse des mesures administratives disciplinaires ou la saisine de la justice en cas d’existence d’éléments constitutifs de dépassements ou de dysfonctionnements à caractère pénal.

Le chef du gouvernement a noté que certains rapports ont été soumis à la justice et d’autres sont en cours d’examen et assuré qu’aucun cas avéré de manquement grave à la responsabilité ne sera toléré en vue de protéger les deniers publics et d’améliorer les services publics, a-t-il dit.

M. El Othmani a invité, à cette occasion, tous les membres du gouvernement à réactiver les inspections générales de leurs départements respectifs de façon à disposer d’un programme annuel régulier et d’examiner attentivement les affaires relatées par la presse nationale, que ce soit la presse électronique ou écrite, et revêtant un minimum de sérieux , en élaborant des rapports détaillés à leur sujet et en mettant à la disposition du département du chef du gouvernement les rapports rédigés par ces inspections.

Le chef du gouvernement a rendu hommage à la presse nationale et aux citoyens qui font recours au portail dédié à la réception des réclamations ou qui utilisent d’autres moyens et canaux pour faire parvenir leurs plaintes aussi bien au département du chef du gouvernement qu’aux autres départements ministériels, et qui pourraient jeter la lumière sur certains dysfonctionnements qui font l’objet d’un redressement ou de sanctions le cas échant, en vue de donner une bonne image de l’administration marocaine et la rendre au service de la nation et des citoyens, a souligné M. El Khalfi.

Aussi « rares » qu’ils soient, les cas de violence à l’école ne sont pas acceptables et requièrent une mobilisation pour y faire face

Toutes les formes de violence au sein des établissements de l’éducation et de l’enseignement, quoiqu’ils sont « rares » et « limités », ne sont pas acceptables et requièrent une mobilisation de tout un chacun pour y faire face, a indiqué, jeudi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani.

Intervenant à l’ouverture du Conseil de gouvernement, M. El Othmani s’est arrêté sur la mort tragique d’un élève victime d’une agression mortelle par son camarade de classe, déplorant l’existence de certains actes de violence, moins graves, au sein des établissements scolaires, particulièrement en période d’examens, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors d’un point de presse à l’issue de la réunion du Conseil.

Le Chef du gouvernement a souligné, qu’il avait, dès sa prise de connaissance de cet évènement tragique, pris contact avec le ministre de l’Education nationale, la formation professionnelle et l’enseignement supérieur, a dit M. EL Khalfi, ajoutant qu’il a été décidé de prendre des mesures fermes dans les prochains jours afin d’éviter que ce genre de drames ne se répète dans les établissements scolaires, et ce en coordination avec le ministère de l’Intérieur, les autorités provinciales et locales et les services de la sûreté nationale qui jouent un rôle primordial dans la protection de l’école publique et son entourage, particulièrement en période d’examens, contre toutes les formes de violence.

M. El Othmani a appelé à protéger, en permanence, les établissements publics et leur environnement extérieur de toutes les formes de violence, soulignant la nécessité d’une adhésion de toutes les parties prenantes, avec la participation des parents d’élèves, des familles, de la société civile et des autorités publiques, ces dernières, a-t-il dit, étant principalement concernées par ce phénomène et appelées à le combattre.

Projet de décret portant réorganisation de l’Institut royal de formation des cadres de la jeunesse et des sports

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a adopté un projet de décret portant réorganisation de l’Institut royal de formation des cadres de la jeunesse et des sports, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Présenté par le ministre de la Jeunesse et des sports, ce projet de décret N° 2.18.401 modifiant le décret N° 2.10.622 du 23 septembre 2011, vise à retirer le Centre national des sports La Bellevue – Rabat de la liste des centres affiliés à l’Institut royal de formation des cadres de la jeunesse et des sports et à l’annexer à la Direction des sports, après une opération de renouvellement et de réhabilitation dudit centre, a précisé M. El Khalfi lors d’un point de presse au terme de la réunion hebdomadaire du Conseil du gouvernement. Cette rénovation permettra au centre La Bellevue de devenir un centre sportif répondant aux hauts standards pour préparer l’élite sportive nationale, dans le cadre de programmes de partenariat avec les différentes fédérations royales marocaines et le Comité national olympique marocain, aux jeux olympiques qui se dérouleront à Tokyo en 2020, a ajouté le ministre.

Projet de loi sur l’évaluation environnementale

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, a adopté le projet de loi No 49/17 relatif à l’évaluation environnementale, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, Mustapha El Khalfi.

Présenté par le ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable, ce projet de loi qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la loi-cadre No 12/99 portant Charte nationale de l’environnement et du développement durable, vise à surmonter certaines lacunes qui ont vu le jour lors de l’application de la loi No 12/03 relatif à l’étude d’impact sur l’environnement, dont le non recours aux études d’impact sur l’environnement pour certains projets polluants et la non-conformité du système de contrôle avec l’évolution institutionnelle qu’a connu la police environnementale, a précisé M. El Khalfi dans un communiqué lu lors du point de presse tenu à l’issue de la réunion du Conseil.

Le projet vise également à mettre en place un mécanisme juridique pour l’évaluation de l’impact environnemental des politiques publiques, des stratégies, des programmes et des plans de développement, ce qui permettra d’intégrer en amont les impacts et les grands défis ayant trait à la dimension sociale, environnementale et économique dans le processus de prise de décision dans le domaine de la planification stratégique, a-t-il ajouté.

Parmi les nouveautés de ce texte, le ministre délégué a cité l’obligation de soumettre à l’évaluation stratégique environnementale les politiques, les stratégies, les programmes, les plans et les schémas de développement sectoriel ou régional qui sont susceptibles d’avoir des impacts sur l’environnement, la définition des modalités de l’étude de l’évaluation environnementale stratégique et le recours à la consultation publique, le renforcement des rôles des commissions par la création des sous-commissions régionales, en plus de l’adoption de l’audit environnementale prévu dans la loi-cadre précitée.

Projet de loi approuvant une convention de coopération en matière de pêche maritime

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi, a adopté un projet de loi portant approbation de la convention de coopération dans le domaine de la pêche maritime et de l’aquaculture marine, signée le 30 avril 2018 à Brazzaville entre les gouvernements du Royaume du Maroc et de la République du Congo, a indiqué le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Ce projet de loi N 43.18 a été présenté par le Secrétaire général du gouvernement au nom du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, a précisé M. El Khalfi, dans un communiqué lu lors d’un point de presse tenu à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

Cette convention vise à mettre en place les principes et modalités de mise en œuvre de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la pêche maritime, de l’aquaculture marine et des activités connexes, a-t-il ajouté.

Cette coopération consiste particulièrement en la formation maritime, la recherche halieutique, l’aquaculture, la gestion des pêcheries et la promotion de la pêche artisanale, les industries de transformation et de valorisation, la commercialisation des produits de la pêche, ainsi que la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée, a poursuivi le ministre.

Projet de décret relatif à la commission nationale de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a adopté un projet de décret relatif à la composition et aux modalités de fonctionnement de la commission nationale de coordination des mesures de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Présenté par le ministre de la Justice, le projet N° 2.17.740, qui vient en application de l’article 7 de la loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains, vise à consacrer les constantes nationales énoncées par la Constitution, a souligné M. El Khalfi lors d’un point de presse à l’issue de la réunion du Conseil.

Ledit texte vient aussi renforcer les acquis réalisés par le Maroc en la matière, particulièrement avec le lancement de la stratégie nationale de l’immigration et de l’asile, basée sur une approche globale et intégrée dans le domaine de la mise à niveau de la législation nationale et de son adaptation aux conventions internationales y afférentes, a ajouté le ministre.

M. El Khalfi: Le Royaume a réalisé un progrès important dans la diminution du taux de décrochage scolaire

Le Royaume a réalisé un progrès important en matière de lutte contre le décrochage scolaire, en particulier au niveau du cycle primaire, et le gouvernement œuvre à faire face aux problématiques et aux défis qui se posent encore, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Le taux de décrochage scolaire national a baissé à moins de 2% au niveau du cycle primaire, a précisé M. El Khalfi lors d’un point de presse à l’issue du conseil de gouvernement, ajoutant que ce taux demeure élevé dans certaines régions pour des raisons liées au transport scolaire et d’autres facteurs que le gouvernement œuvre à contrecarrer.

Le ministre a également évoqué le programme important supervisé par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), en coopération avec les Conseils provinciaux, afin d’assurer le transport scolaire, en plus du programme Tayssir et du programme de lutte contre les disparités territoriales, ainsi que le lancement du modèle des écoles communautaires.

Il a, par ailleurs, fait savoir que le volet des mesures d’urgence, dans le cadre de la vision 2030, assure une panoplie de mesures relatives aux écoles communautaires et l’accélération de leur instauration pour lutter contre le décrochage scolaire, particulièrement en milieu rural, au développement du système de l’éducation non formelle dans le cadre de l’école de la deuxième chance et au renforcement du système d’association de l’appui financier à la scolarisation.

Le défi qui se pose dans le domaine du décrochage scolaire concerne principalement les niveaux primaire et collégial, où ce taux atteint 10%, a-t-il relevé, précisant que le gouvernement fait de cette problématique une de ses priorités.

En outre, M. El Khalfi a indiqué que le gouvernement s’emploie à accélérer l’application des dispositions légales relatives au travail des enfants, rappelant l’adoption d’un dispositif juridique en la matière, notamment en ce qui concerne le travail domestique et en dehors des foyers, dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants.

La stratégie du gouvernement dans le domaine de la formation professionnelle, qui permet aux enfants de s’intégrer sur le marché du travail, consiste à augmenter le nombre des centres de formation professionnelle et le nombre des bénéficiaires, a-t-il insisté.

Le Conseil du gouvernement approuve des nominations à de hautes fonctions

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat sous la présidence du chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, a approuvé des propositions de nomination à de hautes fonctions conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, Mustapha El Khalfi. Ainsi, au niveau du ministère de Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, M. Abdelmalek Faraj a été nommé au poste du directeur de l’Institut National de Recherche Halieutique, alors qu’au niveau du ministère de la Santé, MM. Moulay Hicham Afif et Khalid Ait Taleb ont été nommés respectivement directeur du Centre Hospitalier Universitaire Ibn Rochd et directeur du Centre Hospitalier Universitaire Hassan II, a précisé M. El Khalfi dans un communiqué lu lors du point de presse tenu à l’issue de la réunion du Conseil.

Au niveau du ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les nouvelles nominations ont concerné M. Redouane Mourabit, nouveau président de l’université de Sidi Mohamed Ben Abdellah à Fès et M. Anass Bennani, nouveau directeur de la Coopération et du Partenariat.

Au ministère de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville (département de l’Aménagement du territoire national et de l’Urbanisme), M. Boulah Mbarek a été nommé au poste d’inspecteur régional d’urbanisme, d’architecture et d’aménagement du territoire de la région Guelmim Oued-Noun, et M. Mustapha El Massoudi au poste de directeur du budget, de l’équipement et des Services de l’Etat Gérés de Manière Autonome (SEGMA).

M. El Khalfi a indiqué que ces nominations ont concerné également M. Mustapha Dahdouh, nouveau directeur général de la Fondation Mohammedia des œuvres sociales des magistrats et fonctionnaires de la justice, M. Khalid Mounji, nouveau directeur de l’aviation civile au ministère du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale (département du Transport aérien) et M. Adil El Fakir, nouveau directeur de l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT).

Partager/l'article/la page

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.