Rkia Alaoui, DG de Marina Smir, candidate à la tête du CRT TTA

Candidate

Après 28 ans au service de l’hôtellerie, l’accomplissement professionnel privilégiant les
synergies entre les régions est une suite logique pour Rkia Alaoui. Et ça, la dame de poigne compte bien le défendre lors de sa campagne liée à sa candidature. Le compte à rebours a commencé ! Retour sur un parcours riche et ambitieux.

Après 28 années dans l’hôtellerie, Rkia Alaoui qui dirige l’établissement Marina Smir, depuis
2016, promet, à travers sa candidature à la présidence du CRT TTA (Tanger Tétouan Asilah
Larache) de promouvoir le tourisme selon une vision claire et innovante. Une femme à la tête
du Conseil Régional du Tourisme représenterait, par ailleurs, un symbole fort de modernité et
de démocratie clairement plébiscité ces dernières années dans la sphère politique et économique.

Et Rkia Alaoui en a les atouts. Ses compétences et ses qualités humaines ne sont plus à démontrer… Tout le long de sa carrière, elle a su gérer ses équipes avec la poigne mais aussi avec l’empathie nécessaire pour atteindre les objectifs de rentabilité.

Diplômée de l’université d’Aix Marseille, en administration économique et sociale, ses
compétences doublées d’expérience lui ont permis, dès le départ, d’accéder à des postes de manager opérationnel dans le domaine de la vente au départ puis dans l’univers de la communication et le marketing. Son intégration au début dans le groupe international Américain Hyatt Regency puis dans le groupe international français Accor lui ont valu de
consolider ses acquis à travers leurs stratégie de formation qui a fait la force du groupe hôtelier Américain et français, depuis des années.

Très vite repérée par le top management, elle se verra confier des postes de responsabilité managériale au sein des marques d’hôtels de l’opérateur hôtelier. Et c’est ainsi que de directrice commerciale, elle passera directrice d’exploitation puis directrice générale au cours de sa carrière. Des challenges, elle en a donc relevétout le long de sa trajectoire…

Et la présidence du CRT devrait représenter le couronnement d’une série de réalisations et de valeurs ajoutées accomplie avec rigueur et professionnalisme. A son échelle, sa contribution à la mise en oeuvre du plan Azur n’est plus à démontrer au même titre que les autres managers du groupe et des autres établissements hôteliers du Royaume. Son engagement est réel. La reconnaissance aussi puisqu’elle s’est vue
distinguée, déjà, en 2004, parmi les 100 meilleures femmes Managers au Maroc…

Son énergie elle la régénère dans les défis qu’elle se sera fixée pour aller de l’avant, toujours
plus loin. Le groupe Accor lui doit la relance, en effet, du Mercure Shéhérazade dont elle a réussi àen faire un des 4 étoiles les plus fréquentés de la capitale. En 2008, elle réussit, pendant 4 ans,à repositionner le Coralia Club la Kasbah d’Agadir et créer une ambiance où les clients se sentaient chez eux sans oublier le Novotel Marrakech .

Plus récemment, l’ouverture de Savoy Marrakech, en septembre dernier,représenta une réussite professionnelle de la dame du tourisme qui s’est surpassée pour accompagner architectes et décorateurs avant l’ouverture de l’hôtel.

En clair, dans son domaine, rien ne lui résiste. Rkia Alaoui sous son regard de velours ne cache pas cette flamme alimentée par les défis. Son engagement patriotique la suivra également dans tous ses exploits. Se présenter à la présidence du CRT TTA représente ainsi une suite logique dans son parcours riche et méritant.

Sa vision pour accompagner et contribuer à l’essor de la région, elle l’a déjà et la garde précieusement dans sa tête, jusqu’au jour des délibérations du jury qui dévoilera le nom de l’élu à la tête du Conseil.
Ce qui est sûr c’est que toutes les actions qui devraient être menées dans ce cadre devraient se
focaliser sur la mise à niveau du produit touristique.

Les infrastructures, le service, la promotion et la préservation de l’environnement représenteront les axes fondamentaux d’une politique bien tracée pour développer, avec les autres acteurs du secteur, une région riche à tous les niveaux.
La région du Nord qui a connu, ces dernières années, un réel boom en avant avec les
différents projets structurants,s’apprête parfaitement à une politique de synergies réelles inter provinces (Tanger, Tétouan, Mdiq, Fnidek, Ouazzane, Chaouen, Hoceima, Larache). Et Rkia
Alaoui, en visionnaire l’a bien compris.

Le challenge passera par la mise en valeur du
patrimoine culturel & humain et la diversification de l’offre produit. La politique de communication puisant dans les formules innovantes pour ‘’être dans l’air du temps’’s’appuieront sur une digitalisation adaptée de telle sorte à transcender les canaux traditionnels et faire parler de la région,efficacement, au-delà de toutes les frontières. Les enjeux sont clairs pour le prochainprésident du CRT TTA. Et, Rkia Alaoui est convaincue de ses potentialités. Le compte à rebours a commencé et la concurrence promet d’être rude. Ce qui n’est pas pour déplaire à la dame qui est confiante dans la nouvelle vision initiée par la plus Haute Autorité et qui réserve une place de choix à la femme dans la Société marocaine.

Partager/l'article/la page

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.