by

Examen de la baisse de rentabilité du secteur des pêches maritimes

La troisième session de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée, tenue vendredi en visio-conférence, s’est penchée sur la baisse de rentabilité du secteur des pêches maritimes au niveau des côtes nord et nord-est.

Les membres de la Chambre et des responsables du secteur ont ainsi examiné le recul de la rentabilité de la production du secteur des pêches maritimes au niveau des côtes s’étendant de Moulay Bousselham à Saïdia, les solutions et alternatives qui s’offrent aux professionnels du secteur, ainsi que les missions futures des Chambres des pêches maritimes post-pandémie du Covid-19.

La réunion a également été l’occasion de débattre du régime de prélèvements en vigueur dans le secteur des pêches maritimes et les indemnités accordées par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) aux pêcheurs durant la période de confinement.

Dans ce sens, le président de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée, Youssef Benjelloun, a indiqué que la réunion a permis d’examiner la baisse de rentabilité des produits de la pêche maritime dans la zone relevant de la Chambre, notamment sur les côtes méditerranéennes, notant que les indicateurs révèlent une baisse de valeur et de quantité des pêches durant les six premiers mois de l’année, ce qui pourrait s’expliquer par la pandémie du Covid-19.

En contrepartie, la valeur et la quantité des poissons pélagiques pêchés au large des côtes atlantiques relevant de la Chambre, qui vont de Moulay Bousselham à Cap Spartel (Tanger), ont enregistré une légère hausse, ce qui peut s’expliquer par l’arrêt du dragage du sable à Larache, a précisé M. Benjelloun dans une déclaration à la MAP.

La réunion s’est soldée par l’élaboration de quatre recommandations qui seront présentées aux parties concernées dans le cadre des missions des Chambres des pêches maritimes, a-t-il poursuivi, expliquant qu’il s’agit principalement de mettre à jour le système des chambres, revoir leurs structures et le statut de leurs fonctionnaires, améliorer leurs budgets pour leur permettre de mettre en place des initiatives à même de préserver et de développer les richesses maritimes, en plus de répartir les directions régionales des institutions concernées par les pêches maritimes conformément aux zones de compétence des chambres des pêches maritimes.

Les participants à la réunion ont aussi examiné l’appel à la baisse ou à la suppression des prélèvements dont font l’objet les professionnels du secteur au profit des communes locales, pour les orienter au soutien du budget de la recherche scientifique dans le domaine des pêches maritimes et l’amélioration du budget des chambres.

Avec MAP

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed