Tarfaya : l’Espagne espionne le Maroc

Maroc

Une nouvelle crise se profile entre le Maroc et l’Espagne, les relations entre les deux États ont dégénéré quand le Maroc a attribué à la société d’hydrocarbures italienne ENI un permis de prospection pétrolière sur les 23.900 km2 de la zone  » Tarfaya Offshore Shallow « , situé entre Tarfaya, Sidi Ifni et les îles canariennes de Lanzarote et Fuerteventura.

L’Espagne s’inquiète des forages pétroliers autorisés par le Maroc à Tarfaya.

Les deux îles canariennes s’étaient opposées en 2013 à des projets similaires, ainsi qu’aux autorisations de forage accordées par Madrid au groupe pétrolier Repsol.

L’Espagne a chargé une agence spéciale d’ouvrir une enquête dont le rapport final sera envoyé au pouvoir central de Madrid et à l’Union européenne.

« Il n’y a aucun gisement pour le moment. Nous ne faisons que mener des travaux d’exploration », déclare Amina Benkhadra, Directrice générale (DG) de l’ONHYM.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here