by

Tourisme : Le Portugal accusé d’avoir payé pour obtenir ses prestigieux prix

Tourisme : Le Portugal accusé d’avoir payé pour obtenir ses prestigieux prix

Dans une interview, le président de l’Association des entreprises hôtelières et touristiques de l’Algarve a révélé que les prix obtenus par le pays, comme celui de “meilleure destination”, se négocient en réalité avec des entreprises.

Le secteur du tourisme portugais se serait bien passé de cette polémique. Alors que le pays entame la deuxième phase de son déconfinement, ce lundi, une petite phrase du président de l’Association des entreprises hôtelières et touristiques de l’Algarve a fait l’effet d’une bombe.

“Meilleure destination de l’année”, “plus belle plage d’Europe”, “meilleure destination mondiale pour le golf”… Le Portugal enchaîne les prix louant les atours du pays mais de nombreuses distinctions seraient en réalité monnayées par le pays.

C’est ce qu’a révélé Elidérico Viegas dans une interview à Jornal i, relayée notamment par Courrier International.

“Ces récompenses, nous sommes les seuls à les connaître, le reste du monde ne les connaît pas. Elles sont décernées par des structures privées qui ont le profit pour objectif et qui vendent des classements en fonction des sommes versées” a-t-il lâché.

Une déclaration qui a entraîné par la suite sa démission.

Le tourisme, enjeu majeur

Le journal portugais, qui s’est ensuite penché sur le sujet, évalue ainsi à quelques centaines d’euros l’achat de ces fameuses distinctions. Problème, pour le journal : non seulement elles ne touchent pas les touristes étrangers mais elles n’incitent plus les acteurs du tourisme à engager de véritables actions pour la promotion du pays.

Il faut dire que ces dernières années, le Portugal a misé gros sur le tourisme, devenu le moteur de l’économie depuis la crise de 2008. Le secteur a doublé en 10 ans et représentait 8% du PIB en 2019.

Mais avec la pandémie, l’année dernière, le pays a perdu les trois quarts de ses touristes. Et selon le Conseil des Finances publiques, il faudra attendre 2023 pour que le tourisme retrouve son niveau d’avant crise.

www.bfmtv.com

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed