by

Tanger – Clôture des travaux des premières rencontres de la Maison Méditerranéenne du Climat

Les travaux des premières rencontres de la Maison Méditerranéenne du Climat (MMC), organisées sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, Que Dieu l’Assiste, sont arrivés à leur clôture le samedi 16 décembre à Tanger, avec l’adoption de la déclaration finale 2017.

Intervenant lors de la séance de clôture, M. Ilyas El Omari, Président de la Région Tanger Tétouan Al-Hoceima, également Président de la MMC, a rappelé les moments forts de ces rencontres, notamment l’implication de tous les participants à l’enrichissement des débats sur la vocation et les missions de la MMC, ainsi que leurs déclarations à soutenir la MMC dans ses missions notamment son rôle fédérateur de l’action climatique au niveau des territoires à travers l’organisation des futures MEDCop dont le secrétariat permanent sera domicilié au sein de la MMC.

Clôture« Notre ambition est d’élargir le territoire d’intervention de la MMC en se focalisant aussi bien sur la méditerranée que sur l’Afrique, notamment sur les aspects de résilience des zones les plus vulnérables au réchauffement climatiques », a-t-il déclaré.

« La MMC est un hub et un espace d’appui aux initiatives et aux projets d’innovation notamment ceux portés par les jeunes, les femmes et la société civile. Nous œuvrerons, avec nos partenaires, dans le sens d’amplification des initiatives régionales et locales et le réseautage avec les alliances et les coalitions existantes pour une montée en puissance de l’action climatique au niveau du bassin de la méditerranée », a-t-il dit.

La séance de clôture a été marquée par l’adoption de la déclaration de la MMC 2017, résultats des travaux des représentants étatiques et non-étatiques de la Méditerranée participants à la Première Rencontre de la Maison Méditerranéenne du Climat tenue à Tanger les 15 et 16 Décembre 2017.

Dans leur déclaration finale, ils rappellent que la Méditerranée est l’une des régions les plus menacées par les changements climatiques, ajoutant que le rôle des acteurs non-étatiques est devenu incontournable quand à l’atteinte des objectifs d’atténuation énoncés dans l’accord de Paris, ainsi que des objectifs Onusiens de Développement Durable.

Ils ont également salué le rôle fondateur et déterminant des deux Régions Provence Alpes Côte d’Azur et Tanger Tétouan Al-Hocaima dans la genèse d’une dynamique climatique territoriale méditerranéenne, indiquant que la Lettre de Sa Majesté le Roi Mohammed VI adressée aux participants de la MedCOP Climat de Tanger le 16 Juillet 2016 représente un des signaux les plus forts envers l’accélération de l’action climatique dans le pourtour méditerranéen.

Lors de cette clôture, les participants ont aussi souligné que la réponse au défi que pose le changement climatique exige de l’ambition, du dévouement et de la volonté, non seulement de la part de la communauté scientifique, mais aussi de la part des gouvernements, du secteur privé et de la société civile et que la création d’un espace d’échange d’information, d’expertise, de conseil et de dialogue entre acteurs non-étatiques dans le pourtour méditerranéen devient une question pressante.

Clôture La MMC qui sera l’espace propice pour atteindre les objectifs climatiques escomptés, devrait être en mesure de mettre en place un environnement favorable pour une bonne gouvernance climatique méditerranéenne, renforcer la confiance, soutenir la mise en œuvre des politiques et des mesures territoriales, maximiser les bénéfices de la coopération internationale notamment en matière de finance climatique, ont-ils précisé.

Pour ce faire, les participants à ces premières rencontres annuelles se sont engagés à :

1.​Redonner force à la dynamique Climatique Méditerranéenne à travers notre soutien à la création de la MMC en tant que “Hub Climatique Régional”.

2.​Appuyer la MMD pour couvrir tous les aspects scientifiques et techniques y compris politiques, liés à la résilience climatique, et à aligner les programmes de recherches sur les possibilités de solution, à informer le public et à soutenir les processus politiques de mise en œuvre des engagements climatiques globaux.

3.​Instaurer un cadre de coopération scientifique et technique autour de la MMC destiné à assurer une croissance constante de l’ambition individuelle et collective, en vue de relever le défi du changement climatique

4.​Collaborer avec la MMC pour étudier et faciliter les différentes modalités de renforcement de capacité afin de permettre aux acteurs de la méditerranée un virage vers des économies et des sociétés durables et résilientes.

5.​Partager les bonnes pratiques permettant de minimiser les effets du changement global qui menacent l’environnement, la santé et le bien-être des populations.

6.​Mettre en place, autour de la MMC, un cadre méditerranéen permettant d’Accorder une attention à la sauvegarde des savoir faire ancestraux permettant le renforcement de la résilience des populations locale face au changement climatique, notamment en zone rurale.

7.​Elargir le territoire d’intervention de la maison climat on se focalisant aussi bien sur la méditerranée que sur l’Afrique notamment sur les aspects de résilience des zones les plus vulnérables au réchauffement climatiques / Zone euroméditerranée

8.​Accorder la priorité aux pays en voie de développement et amplifier les initiatives régionales et locales et le réseautage avec les alliances et les coalitions existantes en vue d’une montée en puissance de l’action climatique.

9.​Appuyer les initiatives des jeunes pour le climat autour de la méditerranée

10.​Œuvrer à mobiliser collectivement des financements climatiques, y compris le Readiness du GCF, tout en focalisant sur l’adaptation et la résiliences des populations vulnérables.

11.​Développer des initiatives et projets communes en faveur du climat entre les scientifiques de la Méditerranée.

12.​Encourager la recherche et l’innovation en faveur de l’adaptation climatique.

13.​Doter la MMC avec les moyens nécessaires pour jouer le rôle de Hub Méditerranéen pour l’élaboration des plans climats territoriaux ainsi que pour le renforcement de capacités en matière de transfert de technologie, de finance climat, de transparence et de système MRV.

14.​Développer un cadre de partenariat avec le Centre de Compétence sur les Changements Climatiques (4C Maroc).

15.​Plaider auprès des décideurs méditerranéens pour doter la MMC de moyens techniques pour accompagner les entreprises privées de la Méditerranée dans l’évaluation de leurs empreintes carbone.

16.​Plaider auprès des décideurs méditerranéens pour appuyer avec tous les moyens humains, financiers et logistiques le futur secrétariat permanent desMedCOP Climat ainsi que la mise en œuvre de l’agenda méditerranéen des solutions
Les travaux de ces premières rencontres, ont réuni, trois jours durant, plus de 360 participants de nombreux pays de la méditerranée dont les présidents des régions et gouvernements locaux, des investisseurs, des bailleurs de fonds et des experts et des universitaires, ainsi que des journalistes

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed