by

La visite historique de feu SM Mohammed V à Tanger, un tournant dans la lutte du Maroc pour son indépendance

Les Marocains célèbrent dimanche prochain le 70ème anniversaire de la visite historique de feu SM Mohammed V à Tanger, un acte qui marque un tournant décisif dans le combat du Maroc pour le recouvrement de son indépendance.

Défiant les puissances coloniales, feu SM Mohammed V se rendit à Tanger le 9 avril 1947 pour clamer la ferme volonté du Royaume de retrouver sa liberté, à une période où la cause de la libération des peuples gagnait du terrain auprès de la communauté internationale.

Le choix de Tanger n’était pas fortuit, le Père de la Nation profita du “statut international” de cette ville à l’époque, pour garantir un écho mondial à la cause nationale en prononçant son mémorable discours du 9 avril 1947, un message sans ambiguïté exprimant la claire volonté du peuple marocain de prendre son destin en main sur l’ensemble de son territoire.

En effet, après la fin de la deuxième guerre mondiale, le monde entier devait reconnaître que le Maroc est une patrie souveraine et unifiée, une réalité que le protectorat français et espagnol et le statut spécial de la ville de Tanger ne pouvaient changer. Cette Visite a eu pour effet d’insuffler une forte dynamique au mouvement national et à l’armée de libération pour revendiquer l’indépendance. Elle présentait un risque pour les intérêts des forces coloniales, qui ont tout fait pour entraver l’accomplissement de cette courageuse initiative.

Conscientes que cet événement allait sonner le glas du protectorat, les forces coloniales ont commis, deux jours avant la visite, le massacre odieux du 7 avril 1947 à Casablanca, une véritable tuerie ayant fait des centaines de morts et de blessés parmi le peuple marocain, dans le but d’éteindre sa ferveur et d’empêcher le chef de file du Mouvement national, feu SM Mohammed V, d’effectuer son acte de bravoure, consistant simplement en une visite à la ville du Détroit.

Au grand dam des autorités coloniales, ces évènements n’ont donc fait que consolider la détermination du Souverain et de son peuple à aller de l’avant et à revendiquer solennellement l’indépendance. Le héros de l’indépendance, accompagné de feu SM Hassan II, alors Prince héritier, et de SAR la Princesse Lalla Aïcha, entama effectivement son voyage vers le Nord du Maroc, après avoir rendu visite aux familles des victimes du massacre, et prononça son discours historique dans l’espace de la Mendoubia de Tanger, où les habitants ont fait preuve d’attachement aux fondements de la Nation, en réservant un accueil chaleureux au Souverain et à tous les membres de la Famille Royale.

Prononcé devant les autorités administratives internationales de Tanger et les représentants des puissances étrangères, ce discours fut un fort rejet du démembrement territorial imposé par l’occupation et un cri de liberté pour le pays, qui devait retrouver son indépendance et sa place parmi les nations souveraines, notamment celles appartenant à l’espace arabo-islamique.

“Les droits du peuple marocain ne peuvent se perdre et ne se perdront jamais”, avait clamé le Libérateur de la Nation, haut et fort, devant la population locale en communion patriotique et les représentants consulaires de différents pays. Cet ancrage du Royaume dans le monde arabo-islamique fut exprimé également, le vendredi 11 avril à la grande mosquée de Tanger, où Feu SM Mohammed V appela la Nation, à travers l’ensemble de ses forces vives, à demeurer attachée aux préceptes de l’Islam.

Visite conclue, mais son effet catalyseur continuait sur le mouvement nationaliste qui engagea, en symbiose avec le Trône, une glorieuse épopée pour l’indépendance du Royaume et le recouvrement de sa souveraineté. Un élan populaire gagnera l’ensemble du Royaume et les opérations de lutte et de la résistance iront crescendo jusqu’à la proclamation de l’indépendance.

Ce “voyage de l’unité” de Feu SM Mohammed V gardera, pour toujours, une forte symbolique dans la mémoire des marocains, qui écrit une page glorieuse de l’histoire du Maroc et illustre l’unité des Marocains et la symbiose entre le Trône et le peuple, des armes clés qui ont vaincu l’occupant en l’obligeant à se rendre à l’évidence et à reconnaître l’indépendance du pays. Dix ans après la visite glorieuse de Tanger, Feu SM Mohammed V revient, le 9 avril 1956, dans le Nord, cette fois-ci à Tétouan, pour annoncer aux Marocains l’indépendance et l’unification du Nord et du Sud du Royaume.

Une visite tout aussi historique intervenue sur la route du retour du Roi Libérateur après un séjour en Espagne où il avait tenu des négociations pour le parachèvement de l’unité territoriale du Maroc, couronnées par la signature le 7 avril 1956, de la déclaration commune et d’un protocole annexe en vertu desquels Madrid reconnaît l’indépendance du Maroc et sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire.

Le 70ème anniversaire de la visite historique de feu SM Mohammed V à Tanger est aujourd’hui une occasion pour appeler à davantage d’efforts de toutes les composantes de la société marocaine, en faveur de la préservation de la mémoire de l’époque glorieuse de la résistance et de la lutte pour l’indépendance, ainsi que pour la promotion de l’esprit citoyen et de la connaissance des faits historiques de cette période, notamment auprès des jeunes générations.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.