by

Restaurants et discothèques cherchent désespérément preneur

Crise oblige. Plus de 40 restaurants, lounges, et discothèques veulent se défaire de leurs établissements à l’arrêt depuis plus de deux mois. C’est ce que confient des sources très bien renseignée.

Ces lieux nocturnes sont très connus de la communauté casablancaise, la plupart étant sis à Aïn Diab et au Maârif. Parmi ces établissements figure quelques restaurants qui viennent d’ouvrir leurs portes en Janvier et Février. A en croire la même source, les prix de vente défient toute concurrence : les propriétaires sont conscients du fait que les repreneurs ne seront pas légion au vu de la conjoncture actuelle. Selon une étude évaluant l’impact de la crise sur les entreprises menées par le Haut Commissariat au plan, le secteur de la restauration et de l’hébergement est le premier secteur ayant subi de plein fouet les retombées négatives du covid19 avec près de 90% des opérateurs en arrêt d’activité.

Il faut dire que le secteur n’a pas la moindre visibilité sur les perspectives de relance puisque même avec le dé-confinement, il sera interdit aux restaurants et autres lieux nocturnes de recevoir du public comme auparavant pour se conformer aux règles de distanciation corporelle.

La vie Éco.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed