by

Consulat général de France : Première célébration de l’Armistice à Tanger pour Thierry Vallat

Le Consulat général de France à Tanger a abrité, le 11 novembre, la cérémonie célébrant le 99ème anniversaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale. Il s’agit de la première célébration pour le Consul général, M. Thierry Vallat, fraîchement installé dans la capitale du Nord.

Dans sa déclaration à l’occasion de ce mémorable 11 novembre, le consul a notamment mis en exergue l’importance des liens exemplaires existant la France et le Maroc, dans le passé comme de nos jours.novembre

Cette cérémonie a eu lieu en présence des représentants de plusieurs représentants des autorités marocaines et des forces armées britanniques et françaises.

Cette commémoration était placée sous le double signe de l’Europe et de la transmission de la mémoire. M. Philip Holzapfel, représentant de la Délégation de l’Union européenne à Rabat, était ainsi présent et le drapeau européen a été symboliquement hissé sur le toit du Consulat aux côtés du drapeau français.

novembreLes élèves des établissements scolaires français à Tanger ont également participé à la cérémonie et ont pu entendre le témoignage émouvant de M. Pierre Liagre, Résistant lors de la Seconde Guerre mondiale.

novembreExtrait du discours du Consul général de France :

« Quelques années plus tard, quelques visionnaires auront enfin la sagesse et la lucidité de poser les bases d’une construction européenne pacifique et démocratique. La mise en œuvre de cette idée, à la fois simple et révolutionnaire, aura comme 1 er résultat concret d’ouvrir, dans l’histoire de ce continent, une ère inédite de paix totale entre les pays membres de la future Union européenne. On tend à l’oublier aujourd’hui, tellement cette situation nous paraît aller de soi. Mais le simple fait de circuler paisiblement sur ce vieux et beau continent qu’est l’Europe est longtemps demeuré pour beaucoup un rêve impossible.

La présence à mes côtés de mon ami allemand Philipp Holzapfel, représentant de l’union européenne, est pour moi le plus beau des symboles : celui du chemin déjà parcouru ensemble et de la volonté d’affronter ensemble les nouveaux défis.

Ces nouveaux défis sont aujourd’hui démocratiques, parfois technocratiques, mais aussi socio-économiques. Mais n’oublions jamais qu’ils ont été précédés par des combats militaires, autrement plus violents et dangereux, au cours desquels nos familles, nos ancêtres, nos amis, nos prédécesseurs sur cette terre ont versé leur sang et parfois sacrifié leur vie pour que la nôtre soit plus douce et pour que nous restions un peuple libre.

Chers amis, chers enfants, c’est à eux que nous pensons aujourd’hui. C’est à eux que nous rendons hommages. Soldats et officiers français, tirailleurs marocains, algériens, sénégalais, alliés américains et britanniques, combattants venus des quatre coins du monde pour libérer la France, résistants de toute religion et de toute nationalité, héros anonymes tombés sur le chemin des dames, lors du débarquement de Provence ou de Normandie, à Monte Cassino, à Dien Bien Phu, à Gao et dans bien d’autres lieux de mémoire encore : nous savons pourquoi et comment vous êtes morts, parfois si loin de chez vous. Nous ne vous oublierons jamais. »

novembrenovembrenovembrenovembrenovembrenovembrenovembrenovembrenovembrenovembrenovembrenovembre

 

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.