by

Al Boraq – Les avaries sont aussi très rapides

Les premières pannes d’Al Boraq commencent à poser des problèmes que les passagers, clients de l’ONCF, croyaient ne plus vivre depuis que les trains super rapides de la nouvelle ligne LGV ont démarré leur liaison entre Tanger et Casablanca.

la semaine dernière, après l’annulation d’un premier voyage programmé à 8h du matin, le train qui devait quitter la nouvelle gare LGV de Tanger à 9h50, a enregistré lui aussi un retard de presque 50 minutes pour des raisons techniques qui n’ont jamais été expliquées.

Dans cette gare flambant neuve, une avarie aurait empêché la programmation d’un premier train et puis d’un second quelques minutes plus tard, provoquant ainsi des retards inattendus pour des voyageurs qui avaient choisi la ligne rapide pour arriver à temps à leurs destinations. Mais avec l’ONCF rien n’est jamais garanti!

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed