by

Tanger – Avec ou sans confinement, la solution c’est d’imposer les normes sanitaires

Tanger – Avec ou sans confinement, la solution c’est d’imposer les normes sanitaires

Entre confinement et reconfinement, on se perd à force de ne plus rien comprendre. Finalement on n’aura presque rien compris du message de la part de la majorité des citoyens et sûrement d’une autre majorité des responsables de l’autorité.
Est-ce que l’état d’urgence se limite à la pose des grosses pierres et des barricades à l’entrée des rues et quartiers ? Ou alors à mettre un masque bavette sur le front ou sur le cou ou comme bracelet autour du poignet ? La responsabilité est bien sûr partagée entre les uns et les autres, à différents niveaux et cela se voit dans les rues de Tanger. Faudra-il qu’on exige une amende à tous ceux qui ne portent pas le masque comme il faut?
Après l’apparition de plusieurs clusters en ville, les autorités ont multiplié les efforts pour en réduire les graves consultations. Naturellement le nombre des cas positifs après la multiplication des tests était en hausse, plaçant la capitale du Nord du Maroc en pôle position. Les foyers du COVID-19 ont été découverts dans des usines de différentes zones industrielles de Tanger. Et il fallait réagir en toute urgence. Replacer la ville en zone de confinement peut bien sûr être la bonne solution, la seule parfois. Mais faut-il encore respecter les normes de sécurité COVID-19 ! Et c’est là exactement l’handicap de cette opération depuis son lancement en mars dernier. Tant qu’on continuera à fermer l’oeil sur l’irrespect des normes sanitaire d’hygiène et de distancement, on aura toujours de clusters qui se développeront ici et là.
Aujourd’hui en tournée dans plusieurs quartiers de Tanger, newstourisme a constaté l’inconscience flagrante des citoyens en foule devant des administrations. Rares sont ceux qui respectent la distance préconisée d’au moins 1 mètre et la majorité se colle. Son seul souci est d’arriver le premier. Pour récupérer leurs billets billets d’un guichet électronique, la plupart les prennent sans kleenex à la main, d’autres, très rares, utilisent du gel hydroalcoolique une fois qu’ils ont terminé leur opération. Certains continuent à se rendre dans des endroits hautement fréquentés en dépit des mises en garde émises par les autorités concernées!
Les quartiers de Béni Makada et Aouama au niveau de Dar Tounssi, sont bouclés par des barrières mais à l’intérieur même de ces quartiers, combien de souks sont pleins de gens qui ne portent pas du tout un masque ? Combien de cafés où sont attablés des groupes de plusieurs personnes sans aucun respect au discernement partout à Tanger ? Ce n’est pas de l’indiscipline, c’est de l’inconscience ! On n’est pas entravés, on nous demande d’être raisonnables, d’agir de façon rationnelle, et tous ensemble pour faire reculer la menace.
Au fond, avec ou sans confinement, le respect strict des mesures sanitaires COVID-19, ou encore mieux, ceux qui mettent en danger non seulement la santé des enfants et des vieux, doivent être traités avec la plus grande sévérité dans le cadre de la loi, c’est la seule vraie solution pour stopper la propagation du virus dans la ville de Tanger. est la seule vraie solution pour stopper le virus.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed