by

La région nord du Maroc renforce son attractivité touristique

La région nord du Maroc renforce son attractivité touristique

Le bilan touristique de l’année 2020 fait apparaître une forte baisse d’activité, à l’échelle mondiale, nationale comme régionale. Aucune région du Maroc n’a échappé à la récession économique liée à l’épidémie de Covid-19 et à son corollaire, le confinement et le couvre-feu généralisés y compris la fermeture des restaurants de Tanger pendant 3 semaines, qui a généré une forte diminution des mobilités. Les observateurs spécialisés considèrent qu’il s’agit de la crise la plus grave de l’histoire du tourisme. Selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), les recettes touristiques du Maroc se sont repliées de 57,7% à fin novembre 2020.

Un effort important et inédit de stratégie de communication a été consenti par le Conseil Régional de tourisme Tanger-Tétouan-Al Hoceima, visant à renforcer l’attractivité de la région de Tanger, Tétouan, Al Hoceima (préparation de la marque touristique, animation des réseaux sociaux, lancement de la campagne pour la saison estivale « Envie de Nord? », réalisation d’une nouvelle version de la documentation touristique, campagnes et spots publicitaires, écosystème digital, conférences, visites des T.O espagnols…).

Aujourd’hui, tous les clignotants s’allument pour envisager les choses différemment, car la crise sanitaire accélère et oblige à repenser le mode de développement touristique. Pour ce, le Conseil Régional de Tourisme Tanger-Tétouan-Al Hoceima a placé un écosystème digital au cœur de la stratégie touristique impulsant ainsi l’innovation dans toute l’offre du secteur. Ce positionnement favorise l’émulation et la création de passerelles entres les acteurs du tourisme et des autres domaines de l’économie, faisant ainsi de la région du nord une terre d’innovation en matière touristique.

La participation à un écosystème digital permet aux entreprises touristiques d’innover, de pénétrer de nouveaux marchés, d’augmenter la croissance des revenus et d’accéder à de nouveaux clients. Ces nouvelles manières de faire pour l’instant devraient se généraliser avec la pandémie qui oblige à penser un tourisme de proximité, solidaire et ordinaire.

 

 

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed