by

Qu’a fait Mohamed Bachir Abdellaoui pour le tourisme? (Edito du magazine Ping Pong / Mois de novembre)

La dernière édition des journées portes ouvertes de la sûreté nationale, organisée à Tanger, en octobre dernier, a été une manière très efficace qui a aidé à renforcer davantage les liens de mutuelle confiance entre les citoyens et cet important corps de la police.

A Tanger aussi, certains experts de l’urbanisme certifient que le futur plan de réaménagement des ruelles de l’ancienne Médina de Tanger et sa Casbah, s’il est véritablement réalisé, va complètement transformer cet espace et lui rendre la vie, dans la continuité du projet de réaménagement du port Tanger-Ville et des anciennes murailles de la Médina.
Une aubaine pour Tanger et pour son secteur touristique surtout, mais reste à voir si réellement ce projet verra finalement le jour, ou s’il sera encore abandonné dans les archives de la commune urbaine qui en est responsable.
Au fond, les vrais maux du tourisme trouvent leurs solutions à la mairie de la ville.
 
Depuis l’aménagement du port et de sa marina, les bateaux de croisières font leur retour et leurs escales dans ce port n’arrêtent d’augmenter. En parallèle au niveau de la Wilaya le même rythme de travail, la même abnégation et le même sérieux sont observés depuis l’arrivée du Wali Mohamed Mhidia que durant l’époque du Wali Mohamed El Yacoubi.
L’actuel Wali est un homme serein, responsable et possède une vision futuriste qui convient parfaitement à une métropole comme Tanger et sa région. De son côté le Préfet de police, Mohamed Ouhtit est d’une compétence sincèrement exceptionnelle.
Concernant les professionnels qui gèrent les différents organismes et établissements touristiques de la ville, ces derniers n’ont jamais été autant structurés et leur savoir-faire est exemplaire.
Que reste alors pour assurer au tourisme sa vraie relance?
 
Finalement une seule chose. Que la ville, en tant que destination, soit véritablement prise en charge dans ce contexte. Avec juste plus de propreté, un patrimoine mieux revalorisé, un peu plus de couleurs donnant envie de sortir se balader en toute tranquillité et surtout plus d’activités, de festivals et de joies.
Voici comment le tourisme réussira à se développer. Et pas autrement.  

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News Feed